Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Un incendie ravage l'île de Grande Canarie, les autorités déplorent un "drame environnemental"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Un immense incendie ravage l'île de grande Canarie, située dans l'archipel du même nom, depuis samedi. 12.000 hectares de forêt sont déjà partis en fumée. Alors que plusieurs espaces protégés sont touchés, le président des Canaries a qualifié le feu de "drame environnemental".

Les habitants de l'île devant les flammes qui ravagent leur territoire.
Les habitants de l'île devant les flammes qui ravagent leur territoire. © AFP - DESIREE MARTIN

Des flammes de 50 mètres de haut, plus 10.000 personnes évacuées, un million de litres d'eau déversés en une journée par un millier de pompiers et une quinzaine d'avions... Les chiffres de l'incendie qui ravage depuis samedi l'île de Grande Canarie, la deuxième plus fréquentée de l'archipel espagnol situé au large du Maroc, a déjà ravagé 12.000 hectares de végétation, dont de nombreuses zones situées dans des espaces naturels protégés.

Le plus gros incendie de l'année en Espagne 

L'incendie est parti samedi du centre de l'île, dans une zone montagneuse."Il s'agit probablement de l'incendie le plus important que nous ayons eu en Espagne depuis le début de l'année", a indiqué le ministre de l'Agriculture, Luis Planas. C'est le troisième incendie sur l'île en dix jours. Les flammes ont atteint 50 mètres de hauteur par endroits, et les autorités ont dû évacuer plus de 10.000 personnes de leur  village. L'incendie n'a, pour le moment, pas fait de victime.

Pour tenter de juguler l'avancée des flammes, un millier de pompiers et d'agents sont mobilisés, appuyés par une quinzaine d'appareils aériens, avions et hélicoptères. Lundi, les avions ont déversé tout au long de la journée "un million de litres d'eau", selon les services d'urgence.

Le feu toujours pas sous contrôle

Ce mardi matin, les autorités de l'île ont annoncé que le feu progressait moins vite grâce à la diminution du vent, mais il continue à s'étendre, plus lentement. Mais il n'est toujours pas contrôlé : rien que dans la journée, le bilan est passé de 10.000 à 12.000 hectares détruits.

"Le principal poumon vert de l'île, le joyau environnemental de Grande Canarie"

Le président des Canaries, Angel Victor Torres, a qualifié lundi cet incendie de "drame environnemental". Le feu s'étend en effet sur une zone classée réserve de la biosphère par l'Unesco, et est entré dans le parc naturel de Tamadaba, une forêt de pins parmi les territoires les plus sauvages de Grande Canarie. Le territoire touché comprend également le paysage de montagnes et grottes de Risco Caido, vestige d'une civilisation pré-hispanique classé en juillet au patrimoine culturel de l'Unesco. 

Le front principal se trouve, lui, dans le parc naturel de Tamadaba. "C'est le principal poumon vert de l'île, le joyau environnemental de Grande Canarie", a estimé Lourdes Hernandez, une spécialiste des incendies de forêt de l'organisation de protection de l'environnement WWF, interrogée par l'AFP. "Ce n'est pas un incendie comme il y en avait ces dernières années", souligne-t-elle, insistant sur "la virulence du feu, la vitesse à laquelle les flammes se propagent et l'intensité des fronts".

Le parc naturel moins touché que ce que les autorités craignaient ?

Cependant, ce mardi matin, un responsable de l'île de Grande Canarie a indiqué que l'impact sur le parc naturel de Tamadaba, pour le moment, "a été moindre que ce que nous craignions au départ, (le feu) n'a pas atteint la Réserve naturelle intégrale d'Inagua (...) Il s'est agi en majorité d'un feu superficiel de faible intensité" dans le parc, a-t-il précisé. Le feu risquait en effet de progresser vers la réserve d'Inagua, la zone la plus riche en biodiversité et la plus protégée.

En 2018, les Canaries ont accueilli 13,7 millions de touristes

Le gouvernement régional a tenu à souligner que le tourisme n'était pas affecté par l'incendie. L'intérieur de Grande Canarie, aux paysages et micro-climats très divers, est prisé des randonneurs, bien que le gros des touristes fréquente plutôt les plages de l'île, la deuxième plus fréquentée de l'archipel des Canaries. Les Canaries ont accueilli l'an dernier 13,7 millions de touristes, en particulier britanniques et allemands, et le tourisme représentait en 2017 35% du PIB et 40% des emplois de l'archipel, selon l'organisation patronale Exceltur.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

France Bleu