Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Un Toulousain condamné à mort en Irak

-
Par , France Bleu Occitanie

Mustapha Merzoughi est le quatrième ressortissant français condamné à la peine capitale pour des faits de terrorisme en quelques jours. Il a 30 jours à partir de ce lundi pour faire appel.

Un drapeau de l'Etat islamique à terre (illustration)
Un drapeau de l'Etat islamique à terre (illustration) © AFP - Giuseppe Cacace

Mustapha Merzoughi, un Toulousain de 37 ans, a été condamné ce lundi à la peine de mort pour son appartenance à l'organisation État Islamique (EI). Ces derniers jours, trois autres français, dont le Lotois Kevin Gonot, ont écopé de la même peine, la mort par pendaison. Douze Français au total sont jugés en Irak pour des faits de terrorisme et les lourdes condamnations qui tombent risquent bien de relancer le débat sur le retour de djihadistes dans leur pays d'origine.

Passé par la Belgique puis par le Maroc avant de rejoindre l'Irak, le Toulousain a été militaire français en Afghanistan dans les années 2000. Il se faisait appeler Abou Omrane. Mustapha Merzoughi a expliqué devant le tribunal irakien qu'il avait suivi des "formations" avant de se voir remettre une kalachnikov et un salaire mensuel de 200 euros. Mais il a catégoriquement nié avoir prêté allégeance à l'EI. Il s'est aussi excusé : "Je ne suis pas coupable des crimes et des meurtres, je suis coupable d'être parti là-bas (...) Je demande pardon au peuple irakien, au peuple syrien, à la France et aux familles de victimes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu