International

Une délégation japonaise sur les traces d'André Japy à Beaucourt

Par Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 28 octobre 2015 à 6:00

Kanzaki - Beaucourt sont jumelées depuis 1995
Kanzaki - Beaucourt sont jumelées depuis 1995 © Radio France - Yassine Khelfa

Kanzaki dans la région de Saga au Japon et Beaucourt dans le Territoire de Belfort sont jumelées depuis 1995. L'origine du lien entre les deux villes c'est André Japy, l'aviateur beaucourtois qui s'était écrasé sur le mont Sefuri dans l'actuel Kanzaki en 1936.

Ce jumelage est né d'une véritable histoire. Celle d'André Japy, aviateur beaucourtois qui s'était crashé sur le mont Sefuri en 1936. Les habitants de l'actuelle ville de Kanzaki l'avait alors secouru et soigné. Ils ont été dès lors très attaché à ce pilote émérite. Pour se souvenir de la notoriété de l'aviateur Franc-comtois, il suffit de rappeler une petite anecdote : quand Antoine de St-Exupéry s'est écrasé dans le désert de Libye en 1935, il cherchait à battre le record d'André Japy qui avait rejoint Paris à Saïgon en seulement 3 jours à l'époque. C'est à partir de là que naît une des histoires les plus populaires du XXe siècle : Le Petit Prince. Avec Antoine de St-Exupéry, André Japy est un des pilotes phares de notre histoire.

En 1995, pour célébrer le 60ème anniversaire de l'accident d'avion d'André Japy, une cérémonie de signature d'un accord de jumelage entre Beaucourt et Séfuri a été organisée. C'est le village où l'aviateur s'était écrasé, mais aujourd'hui il est situé dans la ville de Kanzaki. Depuis des voyages entre les deux villes se font mais jamais une délégation officielle ne s'était déplacée à Beaucourt.

Une première délégation officielle à Beaucourt

Le maire Shigeyuki Matsumoto est venu accompagné d'une dizaine de personnes. Après un temps d'échanges avec l'actuel maire de Beaucourt et les habitants de la ville, ils ont visité le musée Japy, le musée Peugeot ou encore la société Cristel. Ensuite, ils ont inauguré l'Allée de la fraternité, symbole de l'amitié franco-japonaise ainsi qu'un rond-point nommé Séfuri-Kanzaki.

La délégation japonaise en visite au musée Japy de Beaucourt - Radio France
La délégation japonaise en visite au musée Japy de Beaucourt © Radio France - Yassine Khelfa

C'était très enrichissant pour moi, nous aimerions que notre relation amicale continue. D'ailleurs comme nous avons vu que plusieurs beaucourtois sont prêts à apprendre d'autres cultures comme la notre, nous sommes aussi prêts à apprendre la votre. — Shigeyuki Matsumoto

De son côté, Cédric Perrin, le sénateur-maire de Beaucourt envisage même d'élargir ce jumelage notamment sur le plan scolaire car il est très attaché à cette confrontation culturelle.

Cédric Perrin au micro de France Bleu Belfort-Montbéliard

Un détail de la visite qui l'a particulièrement fait sourire : le moment où les japonais ont franchi leur première frontière terrestre en Suisse. Évidemment ils ne connaissent pas de frontières terrestres puisque le pays du soleil levant est une île. 

Au début ils nous demandé s'il y avait des grillages, des barbelés, des murs etc. C'est très étonnant finalement l'idée que l'on peut se faire de la frontière. Donc on leur a expliqué qu'il y avait des bornes et plus de contrôles depuis Schengen. C'était très amusant de voir leurs réactions.

À gauche le maire de Kinzaki, son conseiller et le maire de Beaucourt  - Radio France
À gauche le maire de Kinzaki, son conseiller et le maire de Beaucourt © Radio France - Yassine Khelfa

Beaucourt - Kanzaki fêteront leur 20e anniversaire en 2016.