Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Vers un communiqué commun de compromis au sommet du G7

samedi 9 juin 2018 à 18:08 Par Typhaine Morin, France Bleu

Après deux jours de discussions marquées par des désaccords sur les taxes américaines sur l'acier et l'aluminium, les chefs d'Etat du sommet du G7, qui se tient au Canada, devraient parvenir à un compromis final, indique ce samedi l'Elysée. Ce texte n'inclurait pas le climat et l'environnement.

Un compromis devrait être signé à l'issue du G7 qui s'est tenu au Canada
Un compromis devrait être signé à l'issue du G7 qui s'est tenu au Canada © AFP - Ludovic MARIN

Au Canada, les négociations sont en "bonne voie", selon l'Elysée, alors que se termine ce samedi un G7 marqué par de profonds désaccords entre le président américain Donald Trump et les six autres chefs d'Etat, dont l'Allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron. A l'issue de ce sommet, il y a une "forte probabilité" que les sept signent un communiqué commun, selon la présidence française. 

Rien sur le climat et l'environnement

Un texte commun de compromis, mais rien sur le climat, ni l'environnement, ni la pollution plastique des océans, les Etats-Unis feraient, comme en 2017, bande à part sur ces sujets, Donald Trump ayant retiré son pays de l'accord de Paris. 

Sur le commerce, point de friction depuis que Donald Trump a imposé des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, les négociations porteraient sur la modernisation de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Une formule pour satisfaire la délégation américaine qui refuse "toute formule qui pouvait laisser entendre qu'on renforçait le système multilatéral et l'OMC".  

Des débats "extrêmement productifs"

Le président américain, arrivé en retard de 15 minutes ce samedi matin lors du petit-déjeuner avec ses homologues, est parti avant la fin du sommet pour se rendre à Singapour où il doit rencontrer ce mardi le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. Avant de quitter le Québec, il s'est félicité de débats "extrêmement productifs" sur le commerce avec ses homologues.