Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Victoire de Trump : un "choc" pour François de Rugy, candidat à la primaire de la gauche

mercredi 9 novembre 2016 à 8:30 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Le candidat écologiste à la primaire de la gauche François De Rugy estime que l'élection de Donald Trump est un choc pour les Etats-Unis et pour le monde.

Le député écologiste François De Rugy, candidat à la primaire de la gauche
Le député écologiste François De Rugy, candidat à la primaire de la gauche © Maxppp -

Nantes, France

François De Rugy qualifie l'élection de Donald Trump de "choc", un double choc à ses yeux, pour les Etats-Unis et pour le monde. Dans une interview accordée à France Bleu Loire Océan, le député écologiste de Loire-Atlantique et candidat à la primaire de la gauche redoute de lourdes conséquences à l'issue de ce vote. Ses craintes portent notamment sur la politique étrangère prônée par le futur nouveau président américain qui s'apprête à prendre un virage pro-russe. François de Rugy s'inquiète également de la probable dénonciation de l'accord de Paris sur le climat qui aura des effets sur la lutte contre le réchauffement climatique.

La tentation de la régression est une réalité" - François De Rugy

"C'était considéré comme inimaginable et c'est arrivé", commente François de Rugy pour qui "la tentation de la régression est désormais une réalité" et il appelle à en tirer les enseignements en France. Le candidat à la primaire dénonce les discours "simplistes, extrémistes, nationalistes, racistes et sexistes" qui progressent [...] avec le Front national de Marine Le Pen ou avec la campagne de Nicolas Sarkozy. Le député écologiste exhorte donc la gauche à se "ressaisir" et à arrêter "les petits calculs politiciens".