Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
International DOSSIER : Brexit

VIDÉO - Brexit : les 3.000 Anglais de Touraine dépités par la situation en Grande-Bretagne

jeudi 14 mars 2019 à 10:59 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Les 3.000 Britanniques installés en Touraine suivent de très près les négociations sur le Brexit. Certains parlent d'un sentiment de honte et ont décidé d'obtenir la nationalité française.

On compte 3.000 britanniques en Touraine
On compte 3.000 britanniques en Touraine © Maxppp - Jens Büttner/Maxppp

Indre-et-Loire, France

Quel bazar ce Brexit ! Mercredi soir les députés britanniques ont rejeté le "No Deal", c'est à dire une sortie de l'Union Européenne le 29 mars sans aucun accord. Mardi soir pourtant, les députés avaient également rejeté le projet d'accord de sortie de Théresa May négocié avec l'UE. Ce jeudi, un nouveau vote est prévu pour examiner un report éventuel du Brexit,sauf que les élections européennes approchent !! 

J'ai honte. J'en ai marre - Sarah Rouche, franco-britannique installée à Amboise

La situation en Grande-Bretagne inquiète en tout cas toute l'Union Européenne. Les conséquences éventuelles seraient multiples et difficilement quantifiables. En France, même les britanniques installés chez nous, sont excédés par la situation en Grande-Bretagne, à tel point que certains demandent la nationalité française. C'est le cas de Sara Rouche. Cette sexagénaire, fille de diplomate, fait partie des 3.000 britanniques installés en Touraine. Elle vit en France depuis 20 ans et habite Amboise depuis 2014. Elle a obtenu la nationalité française l'été dernier, mais a reçu officiellement sa nationalité  française lors d'une cérémonie en Préfecture de Tours le 27 Février dernier. 

C'est le Brexit qui a tout déclenché. "J'ai honte de ce qui se passe dans mon pays". "J'ai honte qu'on abandonne l'Europe. C'est pour cette raison que j'ai voulu devenir française pour voter en France, être plus impliqué dans la vie du pays". "Quand je vois le temps qu'on perd en Grande-Bretagne. Les incidences pour l'Europe, j'ai honte. Et je ne suis pas la seule". Cette situation agace aussi John Williams, un franco-britannique qui vit à Tours. Il est arrivé en Touraine en 1977 pour le travail. Il n'est jamais reparti. Il a beaucoup de mal à prédire l'issue des discussions actuelles.