Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections américaines 2020

VIDÉO - Donald Trump condamne les violences au Capitole, un policier succombe à ses blessures

-
Par , France Bleu

Au lendemain d'une journée de chaos qui a ébranlé l'Amérique, Donald Trump, accusé par Joe Biden d'avoir miné la démocratie, a lancé un rare appel à la "réconciliation", condamnant "une attaque odieuse" sur le Capitole. A Washington, un policier a succombé à ses blessures.

Donald Trump prononce un discours devant ses partisans pendant le processus de certification de la victoire de Joe Biden au Congrès
Donald Trump prononce un discours devant ses partisans pendant le processus de certification de la victoire de Joe Biden au Congrès © Maxppp - SHAWN THEW

Dans une vidéo publiée sur Twitter, Donald Trump marque un changement net de ton. Le président républicain se dit "scandalisé par la violence" déployée par quelques centaines de ses sympathisants, qui ont envahi le siège du Congrès mercredi. 

"Nous venons de vivre une élection intense et les émotions sont fortes", mais "il faut se calmer", a-t-il ajouté, alors que pendant deux mois il n'a cessé de souffler sur les braises de la division en brandissant des théories du complot. 

A aucun moment, dans ce message, il n'évoque une quelconque responsabilité dans les violences de la veille. "Je vais désormais me concentrer sur une transition de pouvoir ordonnée et sans accrocs", a-t-il encore assuré dans ce message très proche d'un discours de concession, même s'il ne reconnaît pas explicitement sa défaite face à Joe Biden. Le démocrate, dont la victoire a été certifiée par le Congrès malgré ce coup de force sur le Capitole, s'installera à la Maison Blanche dans 13 jours.  

Donald Trump "ne peut pas rester au pouvoir un jour de plus" 

De plus en plus isolé, Donald Trump avait, avant la mise en ligne de cette vidéo, passé la journée en retrait. Les démocrates réclament son départ immédiat. "Ce qui s'est produit au Capitole était _une insurrection contre les Etats-Unis, incitée par le président_", a tancé le chef des sénateurs démocrates Chuck Schumer. Il "ne peut pas rester au pouvoir un jour de plus".  En écho, Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, a estimé que démettre Donald Trump était une "urgence de la plus haute importance".  

Ils ont exhorté le vice-président Mike Pence à déclarer, avec une majorité du gouvernement, que Donald Trump était "inapte" à remplir ses fonctions, sur la base du 25e amendement de la Constitution.  S'il n'agit pas, le Congrès pourrait lancer une procédure de destitution

Un policier succombe à ses blessures

Lors des affrontements entre les partisans de Trump et les forces de l'ordre à Washington, quatre personnes ont trouvé la mort. Une femme a été mortellement blessée par une balle tirée par la police, à l'intérieur du Capitole. Les circonstances des trois autres décès doivent encore être éclaircies. 

Jeudi soir, la police du Capitole a indiqué la mort d'un ses hommes. Le policier a succombé à des blessures refusées lors d'affrontements avec les émeutiers. L'agent Brian Sicknick "était déployé sur les affrontements au Capitole mercredi 6 janvier 2021 et a été blessé lors de contacts physiques avec les protestataires", ont précisés les forces de l'ordre dans un communiqué. 

"Il est retourné à ses quartiers et s'est effondré. Il a été emmené à l'hôpital local où il a succombé à ses blessures" jeudi soir, selon le communiqué. M. Sicknick travaillait depuis 12 ans dans ce service de police.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess