Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

VIDÉO - Le Boeing 737 crashé en Iran a-t-il été abattu par un missile ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Une vidéo authentifiée et diffusée par le New York Times ce jeudi montre une sphère lumineuse heurter le Boeing qui s'est écrasé le 8 janvier. L'Iran conteste, le Bureau enquête et analyse (BEA), un organisme français, envoie un enquêteur sur place.

Le Boeing 737 s'est craché à Téhéran avec 176 voyageurs à bord ce mercredi 8 janvier 2020.
Le Boeing 737 s'est craché à Téhéran avec 176 voyageurs à bord ce mercredi 8 janvier 2020. © AFP - Iranian Red Crescent Society / Sputnik

L'Iran a-t-il abattu un avion par erreur ? Mercredi 8 janvier, un Boeing 737 s'est écrasé peu après son décollage avec 176 passagers à bord. Le faisceau d'indices s'élargit après la publication d'une vidéo par le New York Times et reprise sur les réseaux sociaux. Sur cette vidéo d'une vingtaine de secondes, qui montrerait le moment où un missile frappe l'appareil, on peut voir un objet lumineux grimpant rapidement vers le ciel et frappant ce qui semble être un avion. Selon le New York Times, l'auteur de la vidéo aurait commencé à filmer après avoir entendu une première explosion. 

Sur les réseaux sociaux sont également relayées des photos de fragments d'un missile sol-air Tor-M1 (SA-15 Gauntlet pour l'Otan), un système mobile de défense antiaérienne de fabrication russe conçu pour lutter contre les avions volant à basse altitude, les hélicoptères ou des drones. Téhéran a acheté à Moscou 29 systèmes Tor-M1 dans les années 2000.

L'avion de la compagnie Ukraine International Airlines transportait 82 Iraniens et 63 Canadiens, 11 Ukrainiens (deux passagers et neuf membres de l'équipage), 10 Suédois, quatre Afghans, trois Allemands et trois Britanniques s'y trouvaient selon la diplomatie ukrainienne. 

Les pays occidentaux mettent l'Iran en doute

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a affirmé jeudi 9, que le Boeing 737 avait été abattu par un missile iranien, probablement par erreur. L'Iran dément de son côté. "Une chose est sûre, cet avion n'a pas été touché par un missile", a déclaré le président de l'Organisation de l'aviation civile iranienne (CAO), Ali Abedzadeh lors d'une conférence de presse à Téhéran. "Nous avons vu certaines vidéo", a-t-il évoqué, confirmant que "l'avion a été en feu pendant 60 à 70 secondes", mais dire "qu'il a été touché par quelque chose ne peut pas être correct sur le plan scientifique".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a lui affirmé qu'il existait un "ensemble d'informations" selon lesquelles l'avion a été "abattu par un missile sol-air iranien". Le président américain Donald Trump avait un peu plus tôt exprimé ses doutes sur la thèse d'un problème mécanique, avancée par les autorités iraniennes. 

La Commission européenne a appelé vendredi à une enquête "indépendante et crédible" sur le crash du Boeing 737 mercredi près de Téhéran qui a entraîné la mort de 176 personnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu