Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : 75e anniversaire du Débarquement

VIDÉO - Le vrai du faux du D-Day : les Alliés ont-ils communiqué à l'aide de signaux de fumée lors du Débarquement ?

Vrai ou faux, les alliés ont communiqué à l'aide de signaux de fumée lors du Débarquement ? Alors c'est faux. Il n'empêche que les Américains ont eu recours aux indiens pour transmettre des messages codés.

Les alliés n'ont pas communiqué à l'aide de signaux de fumée lors du Débarquement en Normandie. Cela dit, les Américains ont eu recours aux indiens pour transmettre des messages codés. En l’occurrence, 13 amérindiens de la nation Comanche. Membres de la 4th Signal Compagny, ils ont débarqués le 6 juin sur Utah Beach et ont transmis le premier message codé.

Ils n'ont pas agité un tapis au dessus d'un feu, mais simplement passé un message radio dans leur langue.. Excusez l'accent "Tsaakù nttnnuwee. Atahtu nùnnuwee". Autrement dit  "Le débarquement se passe bien, mais nous avons débarqué au mauvais endroit".

La langue comanche, impossible à traduire par les Allemands, allait ainsi être utilisée pour les transmissions, et ces 13 soldats indiens prendre le nom de Code talkers. Une mission qu'ils ont pu remplir grâce à trois ans de formation durant lesquels ils ont crypté plus de 200 termes militaires inexistants dans leur langue.

Ainsi les bombardiers étaient qualifiés "d'oiseaux enceinte", les tanks, de "tortue", et Hitler "d'homme blanc fou", le tout évidemment, en comanche...   

Pour quelle raison leur contribution au succès du débarquement est-elle tombée dans l'oubli ?

Parce que l'intégration des indiens dans l'armée américaine a été classifiée secret défense et n'a été rendue publique que dans les années 2000. Depuis, les Etats-Unis ont reconnu publiquement leur participation à l'effort de guerre.

Les code talkers qui sont tous revenus vivants de la bataille de Normandie ont reçu la médaille du Congrès américain. En France, ils ont eu droit à une toute première cérémonie en leur hommage à l'occasion du 70e anniversaire du débarquement, le 9 juin 2014 à Utah Beach. Un peu tard puisque qu'aucun d'eux n'était encore vivant.

Mais une vingtaine de descendants de ces GI's comanches étaient présents pour une cérémonie sur le sable, au son des chants comanches. Une cérémonie jugée parmi le public présent, comme l'une des plus émouvantes et des plus belles. Le 10 juin prochain, ils seront 19 à revenir à Utah pour un nouvel hommage à leurs aînés.