International DOSSIER : Le référendum en Catalogne

VIDÉO - Très ferme, le roi d'Espagne défend l'unité du pays et accuse les dirigeants catalans

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon et France Bleu mardi 3 octobre 2017 à 22:01

Le Roi d'Espagne Felipe VI, lors de son allocution le 3 octobre 2017
Le Roi d'Espagne Felipe VI, lors de son allocution le 3 octobre 2017 - Casa Real de España

Dans une allocution ce mardi soir, le roi d'Espagne Felipe VI s'est montré particulièrement sévère envers la Generalitat de Catalogne, qu'il accuse de "déloyauté inadmissible", en pleine crise indépendantiste.

Sa parole est rare, et ce mardi soir, elle est extrêmement ferme. Dans une allocution de cinq minutes, enregistrée à l'avance, le roi d'Espagne Felipe VI a défendu "l'unité de l'Espagne, la défense de la Constitution et le respect de la loi".

Une prise de parole inédite, alors que plus de 700.000 Catalans ont manifesté ce mardi dans les rues de Barcelone, selon les estimations de la police municipale, pour protester contre les violences policières lors du référendum de dimanche.

Felipe VI a accusé les dirigeants catalans de s'être placés "en marge du droit et de la démocratie" en organisant le référendum d'indépendance, et a annoncé que l'État rétablirait "l'ordre constitutionnel" en Catalogne.

"Avec leur conduite irresponsable, ils peuvent même mettre en danger la stabilité de la Catalogne et de toute l'Espagne", a dit le souverain qui ne s'était pas exprimé sur la crise depuis dimanche.

Le gouvernement espagnol pourrait désormais choisir d'employer l'article 155 de la Constitution de 1978, jamais utilisé, qui lui permet d'obliger une région à respecter ses obligations constitutionnelles si elle les viole ou si elle "porte gravement atteinte à la l'intérêt général de l'État".