Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

VIDÉO - USA : Trump refuse de serrer la main à la cheffe de l'opposition au Congrès, elle déchire son discours

-
Par , France Bleu

Donald Trump a prononcé son discours sur l'état de l'Union dans une ambiance tendue, mardi soir au Congrès. La cheffe de l'opposition Nancy Pelosi, à qui il avait refusé de serrer la main en arrivant, a ostensiblement déchiré le discours du président, une fois ce dernier terminé.

Nancy Pelosi a déchiré le discours de Donald Trump, une fois celui-ci terminé.
Nancy Pelosi a déchiré le discours de Donald Trump, une fois celui-ci terminé. © AFP - Alex Wroblewski / Consolidated News Photos / dpa Picture-Alliance

Les tensions entre Donald Trump et Nancy Pelosi se sont manifestées au grand jour, à l'occasion du discours sur l'état de l'Union, mardi soir au Congrès. Le président républicain a évité de serrer la main de Nancy Pelosi, la cheffe de file de l'opposition démocrate, qui a ensuite déchiré la copie du discours qu'il lui avait remise.

En arrivant à la tribune, Donald Trump a remis une copie de son discours à son vice-président Mike Pence, et à Nancy Pelosi. La présidente démocrate de la Chambre des représentants lui tend alors la main pour le saluer, mais Donald Trump ne la saisit pas et semble totalement l'ignorer. Les tensions entre les deux responsables politiques sont de notoriété publique : la Chambre des représentants a en effet voté en décembre la mise en accusation du chef de l'État, jugé depuis dans le cadre d'une procédure de destitution.

Nancy Pelosi, un temps décontenancée, a ensuite omis les formules d'usage avec lesquelles la "speaker" annonce traditionnellement le discours du président. "Membres du Congrès, le président des Etats-Unis", s'est contenté de dire Pelosi pour présenter Trump.

Ambiance glaciale sur fond de procès en destitution

Au cours de son discours, Trump a dressé un bilan positif de sa présidence, dans l'espoir de convaincre les Américains de lui accorder en novembre un second mandat de quatre ans. Lorsque le président républicain a terminé ce discours, la représentante démocrate s'est levée et a déchiré la copie du discours qu'il lui avait remise.

Mis en accusation par les démocrates pour abus de pouvoir et entrave au Congrès, Donald Trump a dénoncé par le passé une "chasse aux sorcières" et une tentative de putsch. L'issue de son procès en destitution au Sénat ne fait pas de doute, car la chambre haute du Congrès est contrôlée par les républicains. Pour aboutir, l'"impeachment" doit être approuvé à une majorité des deux tiers, soit 67 voix. Or aucun des 53 sénateurs républicains n'a fait part de sa volonté de rompre les rangs. La décision doit être rendue ce mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu