Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Vidéozap

VIDÉOZAP - Donald Trump critiqué pour ses lancers de papier toilette à Porto Rico

jeudi 5 octobre 2017 à 17:24 Par Julien Baldacchino, France Bleu

C'est une image étonnante qui a circulé sur Internet depuis la visite de Donald Trump à Porto Rico mardi, au chevet des sinistrés de l'ouragan Maria. Le président américain a lancé des paquets de papier toilette comme des ballons de basket.

La distribution de papier toilette par Trump à Porto-Rico a choqué ses détracteurs
La distribution de papier toilette par Trump à Porto-Rico a choqué ses détracteurs © AFP - MANDEL NGAN

Le président américain Donald Trump était mardi en déplacement à Porto Rico, pour rendre visite aux sinistrés de l'ouragan Maria, deux semaines après son passage sur l'île. Alors qu'il participait à une distribution de vivres à des habitants réunis dans une église, Donald Trump s'est mis à mimer un joueur de basket-ball en lançant dans la foule des paquets de papier essuie-tout.

Peu avant, le président des Etats-Unis avait tenté une comparaison entre les victimes de Maria et celles de l'ouragan Katrina qui a frappé les Etats-Unis en 2005 : "Si vous regardez une vraie catastrophe comme Katrina, et les centaines de personnes qui ont été tuées, et ce qui s'est passé ici avec une tempête jamais vue... quel est votre bilan ? 17 morts ?". "Ca m'embête de vous dire ça, Porto Rico, mais vous avez mis notre budget sens dessus dessous", a-t-il également déclaré. L'attitude du président a été très contestée, notamment sur les réseaux sociaux.