Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yémen : Florence Parly confirme un prochain "chargement d'armes" françaises sur un cargo au Havre

La ministre des Armées a confirmé mercredi sur BFM et RMC que des armes françaises allaient être chargées prochainement sur un cargo dans le port du Havre. Florence Parly ne précise pas le contenu de la cargaison ni sa destination, mais un collectif affirme que ces armes seront acheminées au Yémen.

La ministre des Armées confirme un chargement d'armes françaises sur un cargo au Havre, sans donner de détails sur son contenu ou sa destination.
La ministre des Armées confirme un chargement d'armes françaises sur un cargo au Havre, sans donner de détails sur son contenu ou sa destination. © Maxppp - Julien Mattia / Le Pictorium

Le 15 avril dernier, la cellule investigation de Radio France révélait que des armes de fabrication française sont utilisées au Yémen dans des zones où résident des civils. Une enquête basée sur un rapport de la Direction du renseignement militaire, rapport présenté au gouvernement en octobre 2018 et dont la cellule investigation a pu consulter le contenu. 

Ce mercredi, la ministre des Armées Florence Parly a répété sur BFM TV et RMC Info qu'à sa connaissance, il n'y a pas "de preuves selon lesquelles des victimes au Yémen sont le résultat d'utilisation d'armes françaises". Mais Florence Parly a confirmé un chargement imminent d'armes françaises à bord d'un cargo attendu au Havre. 

Un "contrat commercial" datant de "plusieurs années", d'après la ministre des Armées

La ministre n'a pas livré de détails sur la cargaison et sa destination. Le cargo, a t-elle simplement indiqué, "n'est pas arrivé encore dans le port du Havre", en Seine-Maritime. "Il y aura chargement d'armes en fonction et en application d'un contrat commercial qui a été passé il y a plusieurs années", a-t-elle ajouté, sans donner plus de précisions. "Je ne suis pas en charge de la surveillance des cargaisons, c'est une autre administration qui est en charge de ça", s'est justifiée Florence Parly.

L'enquête complète du service investigation de Radio France 

Selon le nouveau média français en ligne Disclose, le cargo Bahri Yanbu devait charger mercredi "en fin d'après-midi" huit canons Caesar fabriqués par Nexter, à destination du port saoudien de Djeddah. "Si ces informations s’avèrent exactes, il s’agira pour Action Sécurité Ethique Républicaines (ASER) (...) d’une violation flagrante de l’article 6 du Traité sur le commerce des armes (TCA) des Nations unies", déclare l'organisation française dans un communiqué que l'agence Reuters a pu consulter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess