Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Zine El Abidine Ben Ali, le président tunisien déchu, est mort

-
Par , France Bleu

L'ancien président tunisien Zine el Abidine Ben Ali est décédé jeudi en Arabie saoudite, où il s'était exilé après avoir été chassé du pouvoir lors de la révolution de 2011. L'ex-chef d'État était âgé de 83 ans.

Le président tunisien déchu Zine El-Abidine Ben Ali, le 11 novembre 2007 à Radès au sud de Tunis
Le président tunisien déchu Zine El-Abidine Ben Ali, le 11 novembre 2007 à Radès au sud de Tunis © Maxppp - STRINGER

Le président tunisien déchu Zine el Abidine Ben Ali, 83 ans, est décédé jeudi en Arabie Saoudite où il vivait en exil depuis la révolution de 2011, a indiqué à l'AFP le ministère tunisien des Affaires étrangères. "Nous avons eu la confirmation de sa mort il y a 30 minutes", a ajouté le ministère, sans plus de détails. Zine el Abidine Ben Ali avait pris le pouvoir en 1987 et n'avait fait que de très rares apparitions publiques depuis son éviction.

Issu d'une famille modeste du centre-est, l'ex chef d'État est décédé à Jeddah en Arabie saoudite où il avait trouvé refuge après avoir été chassé par la rue le 14 janvier 2011. 

Accusé de corruption et népotisme

C'est à la faveur d'un "coup d'Etat médical" contre le père de l'indépendance tunisienne Habib Bourguiba, autoproclamé président à vie, que Zine El Abidine Ben Ali avait pris le pouvoir le 7 novembre 1987. Successivement général, patron de la sûreté nationale, ministre de l'Intérieur puis Premier ministre au moment du coup d'Etat, Ben Ali avait rapidement instauré un régime répressif. 

Père de six enfants, dont trois d'un premier mariage, l'ancien président, accusé par la population  de corruption et népotisme, a longtemps bénéficié du soutien sans faille d'une bonne partie de la communauté internationale qui le percevait comme un rempart contre les islamistes.

Depuis sa fuite en 2011, seules quelques photos avaient été postées sur Instagram, notamment par sa fille Nesrine. Ces dernières semaines, des rumeurs sur son état de santé avaient circulé. 

Choix de la station

France Bleu