Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loft Story, 20 ans après : à Nîmes, la candidate de télé-réalité Frédérique Brugiroux revient sur ce phénomène

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Il y a vingt ans Frédérique Brugiroux découvre "Loft Story", première émission de télé-réalité française. Aujourd'hui candidate, "Fred des Anges" évoque ce souvenir, et l'évolution de la télé-réalité.

Frédérique Brugiroux, 57 ans, est candidate régulière de l'émission "Les Anges de la téléréalité"
Frédérique Brugiroux, 57 ans, est candidate régulière de l'émission "Les Anges de la téléréalité" - Facebook Frédérique Brugiroux

C'était le 26 avril 2001, il y a tout pile 20 ans : onze candidats faisaient leur entrée dans "le Loft". "Loft Story" était alors la première émission de télé-réalité française. Un peu comme tout le monde, Frédérique Brugiroux se retrouve devant ce programme devant sa télévision à Nîmes, et découvre un ovni du paysage audiovisuel français.

"C'était sympa, une première en France ! Cela apporte du divertissement aux gens. Pas besoin d'avoir Bac+5, vous vous installez devant votre télévision, et vous appréciez [...] Je sais que certains de mes proches n'ont pas aimé le côté voyeur. Je ne l'ai pas perçu comme ça, il faut vivre avec son temps !"

"Avant c'était beaucoup plus vrai, spontané, avec moins de business derrière."

Aujourd'hui, "Fred" est passée de l'autre côté du poste, avec à son actif plusieurs saisons des "Anges de la télé-réalité". Elle peut donc rendre compte de l'évolution des programmes en tant que spectatrice, mais aussi en tant que candidate.

"Bien sûr, ça a changé. Avant c'était beaucoup plus vrai, spontané, avec moins de business derrière. Certains gamins savent qu'il faut jouer un rôle désormais. Mais il y reste quand même de la spontanéité : à titre personnel, je n'ai jamais voulu être scénarisée."

Aujourd'hui la télé-réalité se diversifie : émissions sportives, télé-crochets, aventure ou bien inconnus enfermés dans une maison... En France, les émissions les plus regardées enregistrent des pics à 11 millions de spectateurs.

"Fred des Anges" revient sur le phénomène du Loft

Choix de la station

À venir dansDanssecondess