Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

"On a tous en nous quelque chose de Johnny" : les réactions après la mort du chanteur

mercredi 6 décembre 2017 à 5:01 - Mis à jour le mercredi 6 décembre 2017 à 21:00 Par Eric Turpin, France Bleu Paris, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

La France est en deuil après la disparition de Johnny Hallyday. Le chanteur nous a quittés dans la nuit de mardi à mercredi. Il avait 74 ans. Depuis l'annonce de sa mort, les réactions se multiplient.

Les hommages se multiplient après la disparition de Johnny Hallyday
Les hommages se multiplient après la disparition de Johnny Hallyday © AFP - Valérie Macon

« Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité ». C'est par ses mots que son épouse Laeticia a annoncé dans un communiqué adressé à l'AFP dans la nuit de mardi à mercredi la mort du chanteur à l'âge de 74 ans.

Le chagrin de Laura Smet, David Hallyday, Nathalie Baye et Sylvie Vartan

« Aujourd'hui nous avons perdu notre père. Notre douleur est immense », déclarent les deux premiers enfants de Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, dans un communiqué commun. « Merci du soutien que vous nous apportez et de vos messages, qui nous touchent et qui comptent énormément pour nous », ajoutent-ils dans ce court texte.

La mère de Laura Smet, Nathalie Baye, a posté sur Instagram une image totalement noire, accompagnée de ces seuls mots : "Mon chagrin est immense".

View this post on Instagram

mon chagrin est immense.

A post shared by Nathalie Baye (@nathaliebaye.officiel) on

« Comme toute la France, mon cœur est brisé. J'ai perdu l'amour de ma jeunesse et rien ne pourra jamais le remplacer », écrit dans un communiqué Sylvie Vartan, qui fut la première épouse de Johnny Hallyday et qui est aussi la mère de David Hallyday.

L'hommage du président de la République : "Un héros français"

Après l'annonce du décès de Johnny Hallyday, Emmanuel Macron a rapidement rendu hommage au chanteur. « On a tous quelque chose de Johnny », a écrit le président de la République dans un communiqué publié dans la nuit par l'Elysée. « De Johnny Hallyday nous n'oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd'hui pleinement à l'histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d'Amérique dans notre Panthéon national », a poursuivi le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron a ensuite salué celui qui "fait partie des héros français" depuis Alger, où il est en visite officielle. "C'est extrêmement douloureux pour beaucoup de nos concitoyens car ce n'était pas seulement une star mais quelqu'un qui était devenu familier. C'est un artiste populaire au bon sens du terme", a déclaré le chef de l'Etat français à la presse. "Nous avions forgé au plus profond de nous-même l'idée qu'il était invincible. Il fait partie de ces hommes qui auraient pu mourir 100 fois (...) mais il n'est jamais tombé", a poursuivi Emmanuel Macron.

La tristesse de Céline Dion et Patrick Bruel

Céline Dion a aussi exprimé sa tristesse dans la nuit après l'annonce de la mort de Johnny Hallyday. « Il était un géant du show-business, une véritable légende ! », écrit la chanteuse sur Twitter.

Patrick Bruel reste sans voix. Le chanteur exprime sa peine avec ces simples mots : « Tellement triste ».

Michel Polnareff, Eddy Mitchell, Pascal Obispo et Sheila pleurent un frère, un ami

Le chanteur Michel Polnareff a rendu hommage à son ami sur franceinfo : "Je suis très, très catastrophé par la disparition de mon ami Johnny, mais, en même temps, je pense que, quand on a un ami qui souffre d'une maladie qui est vraiment très difficile, ce serait très égoïste de vouloir le laisser rester, et j'ai donc des sentiments partagés. Je suis évidemment très triste avoir perdu un ami, mais savoir qu'il ne souffre plus me réconforte dans cette perte", a-t-il ajouté. "Je pense que c'était un extraordinaire interprète, j'ai une admiration sans borne pour lui, surtout pour son courage", a souligné le chanteur aux lunettes blanches.

« J'ai perdu plus qu'un ami, j'ai perdu mon frère », déclare Eddy Mitchell dans un communiqué à l'AFP. Le chanteur était très proche de Johnny Hallyday. Avec Jacques Dutronc, ils avaient reformé en juin les « Vieilles Canailles », pour ce qui furent les dernières représentations de Johnny Hallyday.

Autre vedette de la chanson française, Michel Sardou a salué son courage "jusqu'au bout". "Malheureusement il y a des combats qu'aucun homme, aussi fort soit-il, ne peut gagner". Celui qui avait fait ses premières parties dans les années 70 avant de se brouiller avec lui ces dernières années affirme : "Gardons-le dans notre coeur (...) souvenons-nous des grands moments qu'il a offerts".

"Johnny Hallyday et Jean d'Ormesson, deux de ma famille artistique et deux de mes maîtres à penser qui resteront à jamais gravés dans mon cœur et dans mon esprit", déclare Charles Aznavour dans un communiqué.

Même état d'esprit pour Pascal Obispo qui a perdu « un ami, un frère, un père et un très grand artiste ». Sheila exprime aussi sa tristesse sur Twitter. « Nous ne voulions pas imaginer l'impensable... Pourtant Johnny Hallyday avait un RDV avec Claude François, Dalida et tous les copains disparus », écrit la chanteuse

L'adieu de Jean Louis Aubert, Maurane, Véronique Sanson et Lenny Kravitz

Autre réaction à la mort de Johnny Hallyday, celle de Jean Louis Aubert, ancien membre du groupe Téléphone. « Avec toi, ce sont nos jours qui s'envolent », écrit le chanteur.

La chanteuse Maurane exprime aussi sa peine « Johnny nous a quitté. Je le croyais éternel. Repose toi, bel artiste, tu ne l'auras pas volé ».

La chanteuse Véronique Sanson s'est dit "profondément atteinte par la mort de Johnny". "C'est une partie de tous les Français qui s'en va avec lui", écrit-elle sur Twitter. "Il nous laissera le souvenir d'une incommensurable puissance".

Lenny Kravitz rend hommage aussi à Johnny Hallyday sur Twitter : « Adieu cher Johnny Hallyday. Ton amitié, ta douceur et ton soutien sont gravés dans mon coeur. C'est un honneur de t'avoir connu et d'avoir passé du temps avec toi et ta famille. Ton âme est du pur rock'n roll. Repose en paix », écrit le chanteur américain.

La chaîne de télévision américaine CNN annonce la mort du « French Elvis » sur son site internet, tout comme NBC News.

Omar Sy salue un homme inoubliable

« Quelle chance immense de t'avoir connu... un homme inoubliable, exceptionnel, aux valeurs et conseils si précieux.», écrit l'acteur Omar Sy sur Twitter, « Tu vas tant nous manquer Johnny... »

L'hommage des politiques, la standing ovation des députés

Avant la séance des questions d'actualité à l'Assemblée nationale, les députés ont fait une brève standing ovation pour rendre hommage à Johnny Hallyday ce mercredi. Ils se sont tous levés de leur siège en applaudissant dans l'hémicycle.

Le Premier ministre Édouard Philippe a également rendu hommage au chanteur devant les députés. Il a salué "un artiste exceptionnel" qui avait "une place particulière".

C'est un « monument national de la chanson, du rock et de la culture populaire » qui disparaît, estime de son côté Benoît Hamon

De son côté, Martine Aubry salue « le monstre sacré, la bête de scène et la rockstar » qui s'en va et qui aura été « d'un courage jusqu'au bout ».

Johnny Hallyday était « un chanteur venu du peuple et que le peuple aimait », souligne Marine Le Pen.

« C'est un peu de l'histoire de notre jeunesse », écrit l'ancien président du Parti communiste Robert Hue qui a fondé à 16 ans son groupe de rock "Les Rapaces".

  - Visactu
© Visactu -