Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Amandine Petit, Miss Normandie, élue Miss France 2021

Accueillir Miss France 2022 au Zénith de Caen, ce serait "magnifique" pour son directeur

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La nouvelle Miss France Amandine Petit souhaite remettre sa couronne en jeu à Caen en décembre 2021. Le maire de Caen lui a répondu sur Twitter : "Les Caennais se feront une joie d'accueillir l'élection." Le directeur du Zénith et l'ancien maire Philippe Duron seraient aussi heureux.

Le Zénith de Caen
Le Zénith de Caen © Radio France - Jean-Baptiste Marie

Après l'élection d'Amandine Petit comme Miss France samedi 19 décembre, les regards se tournent maintenant vers la mairie de Caen pour l'organisation du prochain concours. Traditionnellement depuis quelques années, la miss rend sa couronne dans sa ville d'origine. Cela avait été le cas pour Malika Ménard en 2010 au Zénith.

Le maire de Caen Joël Bruneau a été sollicité par Amandine Petit et la directrice du concours lundi sur le plateau du 13h de TF1. Il a écrit dans la foulée sur Twitter : "Les Caennais se feront une joie d'accueillir l'élection Miss France 2022." Message bien reçu par Sylvie Tellier.

Mais cela a un coût. Il faut loger les miss dans un hôtel pendant plusieurs jours, mettre à disposition du personnel municipal, des grandes salles pour les cocktails. La ville de Caen avait avancé le chiffre de 25 000 € il y a 10 ans, un prix qui a bien évolué puisque l'an dernier, Marseille a versé une subvention de 150 000 € pour organiser l'évènement.

Pour l'ancien député-maire de Caen Philippe Duron, qui était aux manettes en 2010, le jeu en vaut la chandelle, il y a des retombées. "Pendant le concours, il y a un film qui est présenté sur la ville qui accueille. Un film présenté devant 8 millions de téléspectateurs, si vous passez par une agence de communication, ça vous coûtera infiniment plus cher."

Il ne faut pas exagérer les moyens, il faut simplement mobiliser son énergie, mettre en valeur la ville et faire en sorte qu'on en tire le meilleur retour en terme d'image, en terme de centre d'intérêt parce qu'après ce sont des gens qui viennent visiter Caen, le Mémorial, qui vont sur les plages du débarquement. Ils vont donc ici dans les hôtels, chez les commerçants. C'est de la notoriété et c'est un retour en matière touristique, donc c'est une bonne affaire je crois.

Le directeur du Zénith Serge Langeois serait lui aussi très heureux d'accueillir de nouveau le concours télévisé. "On garde un très bon souvenir parce que ça nous a permis de diversifier notre activité et puis c'est vrai que c'est un grand moment et quel bonheur, plus de 8 millions de téléspectateurs, c'est une communication rêvée pour nous !"

Reste à trouver de la place dans l'agenda du Zénith, déjà bien chargé en décembre 2021 avec tous les reports de spectacles. "C'est là notre obstacle, poursuit Serge Langeois, on a traditionnellement tous les spectacles de Noël. Sur le weekend, on fait 30 000 spectateurs. On a  aussi l'Open de tennis et puis de nombreux spectacles mais on se dit toujours quand on veut, on peut, alors on va essayer d'y arriver."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess