Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Alexandra et Benoît, deux Bretons dans "Koh Lanta" sur TF1

L'émission "Koh Lanta" revient pour une nouvelle saison ce vendredi 21 février sur TF1. Parmi les 19 candidats on trouvera deux Bretons. Alexandra, une Malouine et Benoît, un Morbihannais. Ils nous parlent de leur aventure.

Benoît, 44 ans est Morbihanais. Alexandra, 46 ans habite à Saint-Malo.
Benoît, 44 ans est Morbihanais. Alexandra, 46 ans habite à Saint-Malo. - Philippe Leroux / ALP / TF1

C'est le grand retour d'une des émissions phares de la télévision. "Koh Lanta", le jeu d'aventure de TF1 revient pour une nouvelle saison. Une 23e édition spéciale baptisée "L'île des héros". 19 naufragés vont se retrouver aux îles de Fidji pendant un peu plus d'un mois. Parmi eux, deux Bretons. Benoit a 44 ans. Il habite Marzan à la frontière avec la Loire-Atlantique. Le Morbihannais dirige une entreprise de torréfaction de café en Martinique. Alexandra a 46 ans, elle est professeure de fitness à Saint-Malo. 

Pourquoi avez-vous eu envie de participer à l'émission ?

Alexandra : Je regarde le programme depuis pas mal d'années. J'ai attendu que mes enfants de 8, 17 et 19 ans grandissent pour me lancer. C'était le bon moment avant d'être trop vieille. J'ai fait trois castings et ça a fonctionné au bout du troisième. Je crois qu'ils ont vu que j’étais prête. 

Benoît : C'est une émission que je regarde depuis le début et depuis quelques années c'est avec mes enfants. On passe toujours notre temps à critiquer les candidats et à se dire qu'ils feraient mieux de faire les choses de telle ou telle façon. Un jour mes enfants m'ont dit que si j'étais si malin je n'avais qu'à y aller. Je l'ai fait. J'ai candidaté et j'ai été pris. J'avais déjà postulé en 2003 mais sans succès. J'adore l'aventure, la stratégie, la survie. Tout me plait dans l’émission. C'est très complet.

Comment vous êtes-vous préparés ?

Alexandra : Je donne des cours de fitness aux thermes de Saint-Malo, dans un club de sports et dans une association à Hirel. Je fais 14h de sport par semaine donc j'avais déjà l'endurance. J'ai pris quelques cours de tir à l'arc pour certaines épreuves. Je me suis aussi entraînée en apnée. Pour gérer le manque de nourriture sur l'île, pendant quelques semaines je suis partie au travail sans prendre de petit-déjeuner. Je voulais m'habituer à faire du sport toute une journée avec rien dans le ventre.

Benoît : Je fais du sport tout le temps. Je fais du triathlon. Je m'entraîne une dizaine de fois par semaine donc je n'ai pas spécialement préparé Koh Lanta au niveau sportif. J'étais en super condition quand je suis parti. Pour la nourriture ça a été très compliqué à gérer. C'est vraiment ce qui m'inquiétait et clairement ça n'a pas été mon point fort. 

Pour survivre dans "Koh Lanta" il faut aussi être fin stratège. C'est votre cas ?

Alexandra : Je ne suis pas quelqu'un de très stratégique. Quand on fait Koh Lanta on sait qu'il ne faut pas trop se mettre à l'écart, ni être trop en colère, dire les choses trop franchement. Ça dépend un peu du temps qu'on reste dans le programme.

Benoît : Je suis assez stratège mais je dis aussi les choses assez librement et je crois qu'il faut savoir être un peu plus diplomate dans ce genre d'aventure.

Vous avez dû vous absenter une quarantaine de jours pour le tournage. Comment avez-vous gardé le secret ?

Alexandra : Le tournage a eu lieu en mai dernier. J'ai dit à mon entourage professionnel que j'allais me faire opérer. Mes enfants et mon mari étaient dans la confidence évidemment. J'ai pris soin de demander leurs avis avant de me lancer parce que la diffusion de l'émission va avoir des répercussions sur eux aussi et ils m'ont encouragé.

Benoît : J'ai réussi à le cacher à une bonne partie de mon entourage à part ma famille proche. Beaucoup de gens, même parmi mes amis, m'ont découvert dans les bandes-annonces de TF1. J'ai vraiment hâte de voir les émissions avec mes enfants pour voir ce que ça va donner et comment les journées ont été résumées.

On ne peut pas savoir jusqu'où vous êtes allés dans l'aventure mais qu'en retenez-vous ?

Alexandra : C'est l'aventure d'une vie. Je suis partie pour connaître mes limites en conditions extrêmes. C'est une vraie aventure humaine en plus d'être une aventure sportive. Moi je n'ai jamais fait de colocation de ma vie et là j'ai dû vivre en communauté. On rencontre des gens de tous les horizons. C'est très dépaysant. Je ne suis vraiment pas déçue. On se rend aussi compte de la chance de pouvoir manger à sa faim tous les jours.

Benoît : La proximité, les jeux ça n'a pas été un problème mais j'ai eu du mal à gérer le manque de nourriture. Je retiens une aventure humaine hors-normes. On est coupé du monde, de sa famille, des réseaux sociaux et de l'actualité. Aujourd'hui ça ne nous arrive plus jamais. Du coup les relations sociales sur l'île sont amplifiées. C'est incroyable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu