Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Appel à une grève de 24 heures ce mercredi chez BFMTV et RMC

-
Par , France Bleu

Les salariés de BFMTV, RMC et des autres médias du groupe NextRadioTV appellent à une grève de 24 heures ce mercredi. Ils dénoncent le projet de suppression de plusieurs centaines d'emplois.

Les salariés du groupe NextradioTV appellent à une grève de 24 heures ce mercredi.
Les salariés du groupe NextradioTV appellent à une grève de 24 heures ce mercredi. © Maxppp - Alexis Sciard

Réunis en assemblée générale ce mardi, les salariés du groupe NextRadioTV, notamment ceux de BFMTV et RMC, ont voté une grève de 24 heures ce mercredi. Ils s'opposent à un projet de suppression de centaines d'emplois au sein du groupe.

Cette grève menace la diffusion du débat pour le second tour des élections municipales à Paris. Censé être le dernier avant le vote, il est en effet prévu mercredi soir sur BFMTV et BFM Paris. 

Suppression envisagée d'un tiers des effectifs

Le 17 juin dernier, NextRadioTV a présenté un plan d'économies et "de reconquête", qui intervient suite à l'épidémie de coronavirus et face à une concurrence toujours plus forte, notamment dans le sport. 

Ce plan prévoit de supprimer "330 à 380 CDI et jusqu'à 200 pigistes et intermittents", soit environ un tiers des effectifs du groupe. Selon les syndicats, il emploie actuellement environ 1.600 salariés. L'intersyndicale l'avait dénoncé, jugeant "cette coupe drastique incompréhensible" au sein d'un groupe bénéficiaire.

"Vives inquiétudes" des journalistes

Dans un communiqué publié lundi, les sociétés des journalistes (SDJ) de BFMTV, RMC Info, BFM Paris, RMC Sport et la rédaction de BFM Business ont souligné leurs "vives inquiétudes" concernant le "maintien de l'exigence et la qualité éditoriale" des antennes du groupe. Et une réunion avec la direction n'a selon eux, "pas permis d'obtenir d'éclaircissements sur l'avenir des rédactions".

Les dirigeants de NextradioTV défendent eux "la nécessité de cette inéluctable transformation", ils anticipent un écroulement des recettes publicitaires suite à la crise sanitaire. Ils ont appelé à "la responsabilité" de tous, et se disent ouverts au dialogue.

Le nombre de postes supprimés, entité par entité, devrait être détaillé le 10 juillet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu