Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aux obsèques de Rémy Julienne à Cepoy, le cinéma se souvient de ce qu'il lui doit

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Les obsèques de Rémy Julienne, décédé le 22 janvier dernier des suites du Covid-19 à l'âge de 90 ans, étaient célébrées ce vendredi 29 janvier à Cepoy, son village, qu'il n'a jamais quitté. Mais en raison de l'épidémie, peu de ceux qui ont travaillé avec le plus célèbre des cascadeurs, étaient là.

Les obsèques de Rémy Julienne, le cascadeur aux 1400 films, ont été célébrés à Cepoy
Les obsèques de Rémy Julienne, le cascadeur aux 1400 films, ont été célébrés à Cepoy © Radio France - Anne Oger

Devant l'église, une centaine d'anonymes et de photographes assistent à la cérémonie depuis l'extérieur, elle est retransmise par des enceintes. A l'intérieur, il n'y a que la famille et les très proches, 70 invitations seulement ont été distribuées, épidémie de Covid oblige, pour rendre un dernier hommage à l'enfant de Cepoy, le cascadeur aux 1.400 films. Le cercueil, bleu, peint d'une petite voiture rouge, évidemment, s'avance jusqu'à l'église dans le silence. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Beaucoup de ceux qui sont là, venus de loin, parfois, espéraient voir des acteurs, des personnalités, des membres de cette grande famille du cinéma que Rémy Julienne avait rejoint en 1964, en réglant les cascades de son premier film, Fantomas. Martine une habitante de Cepoy, connaissait Rémy Julienne depuis qu'il était petit. Elle est venue lui dire au revoir, mais espérait, aussi, voir Jean-Paul Belmondo.

Belmondo triste de ne pas être là dit son avocat

Mais l'acteur, le complice, n'est pas là. A son avocat, Maitre Michel Godest, il a confié la tâche de dire sa douleur de ne pas pouvoir être présent, essentiellement pour des raisons de santé, mais aussi parce que, de retour de Dubaï, il doit respecter un isolement strict de sept jours. "Il perd son double, son ombre, ça a été une véritable équipe, Jean-Paul et Rémy. Il faisait toutes ses cascades, mais il n'y avait jamais de cascades sans Rémy, c'était impossible".

Michel Godest, l'avocat de Jean-Paul Belmondo, explique pourquoi l'acteur n'est pas présent aux obsèques de son ami Rémy Julienne : raisons de santé
Michel Godest, l'avocat de Jean-Paul Belmondo, explique pourquoi l'acteur n'est pas présent aux obsèques de son ami Rémy Julienne : raisons de santé © Radio France - Anne Oger

Alors que défilent les bandes originales de tous les films dont le générique portait le nom de Rémy Julienne : Le Casse d'Henri Verneuil, Fantomas bien sûr, la Grande Vadrouille, James Bond, l'avocat confie quelques mots sur la santé de Jean-Paul Belmondo : "C'est toujours cette force de vivre, cette joie ! Je l'appelle "le galopin". A 87 ans il fait toujours des blagues, mais il le fait avec son âge, cet AVC qu'il a fait il y a quelques temps. Quand ils étaient ensemble ces derniers temps avec Rémy, c'étaient de grands moments, tous les deux avec ce désir de vivre, c'était extraordinaire" !

L'hommage de John Glen, réalisateur de James Bond

Dans l'église, les hommages se succèdent, les mots intimes, parfois, ceux de sa fille, ceux de Jean-Pierre Door, aussi, le député du Loiret, un ami très proche qui ne cache pas son émotion

Les obsèques de Rémy Julienne, le cascadeur aux 1400 films, ont été célébrés à Cepoy
Les obsèques de Rémy Julienne, le cascadeur aux 1400 films, ont été célébrés à Cepoy © Radio France - Anne Oger

Luc Le Clech, président du club James Bond, confie qu'il a reçu un message de John Glen, le réalisateur de nombreux James Bond avec Roger Moore : "Il me confiait que ses films n'auraient pas eu la même saveur s'il n'avait pas eu Rémy avec lui. Ne serait-ce qu'en 1981, avec cette fameuse poursuite en 2CV que personne n'a oubliée." 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Parmi les anonymes, sur le parvis, il y a aussi beaucoup de passionnés de moto, de voitures, de mécanique. Comme Frédéric, venu de Touraine avec sa compagne. Cet enfant de Cepoy se souvient comme, "tout minot", il allait voir Rémy Julienne régler ses cascades dans les carrières de Cepoy, près de l'étang. "On avait 9-10 ans, on se cachait avec les copains pour les regarder, lui et son équipe, avec leurs voitures." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess