Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Bernard Tapie sur son cancer : "Il faut accepter l'épreuve ultime qu'est la mort"

dimanche 19 novembre 2017 à 16:35 - Mis à jour le dimanche 19 novembre 2017 à 23:10 Par Germain Arrigoni, France Bleu Provence et France Bleu

L'homme d'affaires et ancien président de l'OM s’est exprimé sur son cancer ce week-end dans une interview accordée à France 2. Pour la première fois, Bernard Tapie est revenu sur sa maladie, sans détour.

Bernard Tapie (photo d'illustration)
Bernard Tapie (photo d'illustration) © Maxppp -

Marseille, France

C'est l'un des derniers grands combats de sa vie. Atteint d'un cancer de l'estomac, Bernard Tapie a accordé une interview à Laurent Delahousse, diffusée en intégralité ce dimanche sur France 2.

"Une épreuve supplémentaire"

Âgé de 74 ans, l'homme d'affaires, ancien ministre et dirigeant de l'OM d'avril 1986 à décembre 1994, s’est exprimé pour la première fois sur sa maladie qu'il voit comme "une épreuve supplémentaire" dans sa vie. Et d'ajouter : "Ça fait partie du parcours improbable, quand on a 70 ans et plus, il faut accepter qu’à un moment donné, on va aller vers l’épreuve ultime qu’est la mort. Et pour moi, ce n’est pas une catastrophe".

"Je n’ai pas envie de partir"

"J’ai vécu d’une manière incroyable, formidable, chanceuse, des moments de bonheur inimaginables, a poursuivi Bernard Tapie. J’ai une famille depuis 42 ans avec la même femme, mes enfants sont tous en bonne santé, mes petits enfants aussi."

Et de relativiser sa situation : "Je n’ai pas envie de partir mais il faut avoir la raison de se dire que quand ça tombe sur un petit couple où la femme a 35 ans, trois enfants, qu’elle se fait un cancer du sein, reconnaissez que c’est un autre truc. Donc je le prends comme une épreuve supplémentaire qui s’ajoute à celles que je viens de vivre pendant quelques années."

Ses soucis judiciaires à l'origine de son cancer ?

Dans cet entretien, Bernard Tapie a également fait le lien entre ses déboires judiciaires, l'acharnement dont il se dit victime et ses ennuis de santé : "Je lui dis [au médecin] : Pourquoi j’ai une tumeur aussi grave à l’estomac alors qu’en général ce sont les gens qui boivent bien, qui fument bien, qui bouffent bien ? Il m’a dit : […] Vous savez ce que c’est l’expression populaire se faire de la bile ? Bah voilà, vous avez compris pourquoi vous avez un cancer."

S’il ne cite pas les 404 millions d’euros de l’arbitrage du Crédit lyonnais qu’il doit rembourser à l’Etat et qui l’expose maintenant à un procès au pénal, difficile de ne pas y voir une allusion.

  - Visactu
© Visactu -