Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Braquage de Kim Kardashian à Paris : un nouveau suspect arrêté sur la Côte d'Azur

vendredi 13 avril 2018 à 14:40 - Mis à jour le vendredi 13 avril 2018 à 17:50 Par Viviane Le Guen, France Bleu Paris, France Bleu Azur et France Bleu

Un an et demi après le braquage de Kim Kardashian à Paris, un nouveau suspect a été mis en examen pour "vol avec arme en bande organisée" et "séquestration" ce vendredi. Soupçonné "d'avoir participé activement" à l'agression de la starlette américaine, il a été arrêté mardi sur la Côte d'Azur.

Kim Kardashian en novembre 2017
Kim Kardashian en novembre 2017 © Maxppp - Lumeimages

Il est "soupçonné d'avoir participé activement" au braquage de Kim Kardashian en octobre 2016 à Paris. Un homme âgé de 28 ans a été mis en examen ce vendredi pour "vol avec arme en bande organisée" et "séquestration"

Il avait été interpellé "mardi à 6H30 à Vallauris" (Alpes-Maritimes) par les policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB) en charge de l'enquête précise l'AFP.

11 personnes mises en examen

La vedette ultramédiatisée de 37 ans s'est fait braquer par cinq hommes armés dans une discrète résidence hôtelière de luxe à Paris dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016.  Montant du butin : neuf millions d'euros de bijoux. Les voleurs avaient notamment emporté une bague évaluée à près de quatre millions d'euros et plusieurs bijoux en diamant et en or. Il s'agit du plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans.

D'après les enquêteurs, une partie importante de ce butin a été écoulée en Belgique. Cette nouvelle arrestation porte à 11 le nombre de personnes mises en examen dans cette affaire. Cinq sont en détention provisoire.