Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Bretagne : la mobilisation autour de l'émoji breton a fonctionné !

Une campagne de crowdfunding a été lancée fin septembre afin de récolter de l'argent pour promouvoir l'arrivée du Gwenn Ha Du parmi les émojis disponibles sur les smartphones. Le succès est au rendez-vous. Les attentes de l'association www.bzh ont été largement dépassées.

Le Gwenn ha Du bientôt dans nos téléphones portables ?
Le Gwenn ha Du bientôt dans nos téléphones portables ? © Maxppp - Maxppp

Région Bretagne, France

Première étape franchie ! Fin septembre, l'association www.bzh lançait une campagne de récolte de fonds afin de pouvoir créer un dossier de candidature en faveur de l'emoji breton. L'association milite en effet pour la création du Gwenn Ha Du dans les banques d'emojis, ces petites images utilisées dans les messages électroniques pour exprimer des émotions.

671 contributeurs dans le monde entier

La campagne a été un franc succès. Elle vient de se conclure au-delà des espérances puisque son objectif a été largement dépassé. En un mois, 22.650 euros ont été collectés. "Nous avons recensé un panel de 671 contributeurs aux quatre coins du monde," détaille David Lesvenan, président de l’association www.bzh. Des dons sont venus du Japon, du Canada, d’Hong-Kong, des États-Unis ou encore d’Australie ! "

Déposer une candidature convaincante

Une nouvelle étape attend l'association. Elle va devoir constituer un dossier, réaliser une campagne de communication et déposer une candidature au printemps 2020 afin de démontrer l'utilité de cet émoji breton. Le consortium Unicode, une instance américaine composée de représentants de Facebook, Twitter ou encore Google décidera ensuite d'intégrer le drapeau breton dans la banque d'émojis des téléphones portables.

Afin de remercier les 671 contributeurs, un mur suspendu de 15 mètres de long sera dressé début décembre aux Ateliers des Capucins, à Brest, pour y inscrire les noms de tous ces contributeurs. Cette œuvre sera visible pendant un an, à partir du mercredi 4 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu