Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Canal + annonce la fin des Guignols de l'info après 30 ans de diffusion

vendredi 1 juin 2018 à 14:22 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Les Guignols, célèbres marionnettes satiriques de Canal +, vont disparaître de la grille à la rentrée prochaine, a annoncé la chaîne ce vendredi. L’émission avait vu son audience chuter depuis 2015 et son passage en crypté, avec l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête de Canal.

"PPD", la marionnette emblématique des Guignols, en 2009.
"PPD", la marionnette emblématique des Guignols, en 2009. © AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

Les Guignols, l'une des émissions phare de Canal+ depuis son lancement en août 1988, disparaîtront de la grille à la rentrée, a indiqué la chaîne vendredi.

L'audience en berne depuis 2015 

L'émission de marionnettes avait vu son audience dégringoler depuis 2015 avec un changement d'équipe, un passage temporaire en crypté et un ton plus politiquement correct. Son arrêt à la rentrée a été annoncé au cours d'un comité d'entreprise de la chaîne. 

Vincent Bolloré reprochait un "abus de dérision" aux Guignols 

Cette menace planait sur l'émission depuis l'arrivée de Vincent Bolloré à la tête de Canal+ en 2015, ce dernier leur reprochant un "abus de dérision". L'émission n'avait dû sa survie qu'à une forte mobilisation du public.

On s'en doutait, il y avait des bruits, des démissions" - Yves Lecoq

"On s'en doutait, il y avait des bruits, des démissions" a indiqué à l'AFP Yves Lecoq, l'un des imitateurs historiques de l'émission. "J'ai des rendez-vous la semaine prochaine pour des enregistrements des Guignols. J'attends que l'on me dise ce qui va se passer", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'avait pas été informé par la chaîne.