Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Canal+ officialise son plan de départs volontaires, près de 500 postes vont être supprimés

-
Par , France Bleu

Canal+ a confirmé son intention de supprimer un peu plus de 18% de ses effectifs en France ce mardi. Ce "projet de transformation" passera par un plan de départs volontaires "d'un maximum de 492 personnes" a précisé le groupe de télévision payante.

Siège de la chaîne Canal + à Boulogne-Billancourt, en novembre 2014
Siège de la chaîne Canal + à Boulogne-Billancourt, en novembre 2014 © Maxppp - Vincent Isore

Concurrencé par BeIN Sports, SFR (Altice) et bientôt Mediapro sur le sport et par l'essor des plateformes de vidéo sur abonnement comme Netflix et Amazon Prime pour les séries et les films, Canal+ va supprimer près de 500 postes. Le groupe de télévision payante confirme ce mardi le lancement d'un "projet de transformation" des "activités françaises" qui passera par un plan de départs volontaires "d'un maximum de 492 personnes". Cela représente un peu plus de 18% des effectifs en France, qui s'élèvent à 2.600 personnes.

Concurrence croissante

Refonte des offres, développement de nouveaux partenariats avec les opérateurs télécom, investissements massifs dans les programmes (plus de 3 milliards d'euros annuels) et la technologie, plan d'économies etc. : depuis 2015, plusieurs initiatives ont été prises "pour répondre aux bouleversements du secteur de l'audiovisuel et à la transformation de ses métiers", explique Canal+ dans un communiqué.

"Le groupe s'est engagé, depuis plusieurs années dans la redéfinition de son modèle de croissance", mais "malheureusement, ces réalisations restent insuffisantes tant la transformation de notre secteur s'apparente à une véritable révolution avec des plateformes mondiales, nativement digitales et internationales, qui disposent d'une force de frappe financière considérable et échappent aux contraintes fiscales et réglementaires qui pèsent sur Canal+", plaide le groupe.

Les négociations portant sur le plan de départs volontaires s'ouvriront les 15 et 16 juillet 2019 pour une conclusion souhaitée à la fin de l'année.