Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canular de Cyril Hanouna jugé homophobe : le CSA ouvre une procédure de sanction contre la chaîne C8

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a annoncé mardi qu'il ouvrait une procédure de sanction à l'encontre de la chaîne C8 après un canular de l'animateur Cyril Hanouna jugé homophobe. Le CSA précise avoir reçu plus de 25.000 plaintes au sujet de cette séquence.

Le CSA a reçu plus de 25.000 plaintes relatives au canular jugé homophobe de l'animateur de C8 Cyril Hanouna.
Le CSA a reçu plus de 25.000 plaintes relatives au canular jugé homophobe de l'animateur de C8 Cyril Hanouna. © Maxppp - Arnaud Journois

Après le canular jugé homophobe de l'animateur Cyril Hanouna dans l'émission "Touche pas à mon poste", le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé mardi qu'il ouvrait une procédure de sanction à l'encontre de la chaîne C8.

Plus de 25.000 plaintes

"Constatant que cette chaîne avait déjà fait l'objet de deux mises en demeure pour méconnaissance du respect de la dignité humaine et encouragement à un comportement discriminatoire, le directeur général du CSA a transmis ce jour (mardi) ces informations au rapporteur indépendant", ce qui ouvre la procédure de sanction, indique le régulateur de l'audiovisuel dans un communiqué.

Le CSA a indiqué par ailleurs mardi avoir reçu plus de 25.000 plaintes relatives au canular de Cyril Hanouna diffusé jeudi soir. Face à l'ampleur des réactions, le CSA a accéléré et suggère une évolution du cadre juridique pour que la procédure soit "plus efficace". Interpellé sur les réseaux sociaux pour son manque d'action, il rappelle dans son communiqué qu'il ne peut pas agir avant que le rapporteur indépendant, un magistrat désigné par le vice-président du Conseil d'Etat, ait instruit le dossier. Les conclusions ont été rendues mardi. "Les auditions des représentants de la chaîne seront fixées très prochainement afin de statuer sur ces affaires", indique le régulateur. Les sanctions peuvent aller de l'amende, à la suspension temporaire de l'émission ou des annonceurs.

Colère des associations LGBT, question au gouvernement, retrait des annonceurs

Dans son canular, l'animateur, qui s'est fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce, répond de façon caricaturale et en direct aux hommes qui le contactent, suscitant l'hilarité du public. Cette séquence a provoqué la colère de plusieurs associations LGBT, de personnalités et aussi l'émoi des téléspectateurs qui ont massivement saisi le régulateur. La sénatrice du Val-de-Marne Laurence Cohen (PCF) a également transmis une question écrite au gouvernement pour demander des sanctions contre la chaîne et Cyril Hanouna, habitué des polémiques avec son émission phare "Touche pas à mon poste".

La séquence a également choqué certains annonceurs, qui ont annoncé lundi retirer leurs publicités de l'émission "Touche pas à mon poste". Sur une liste de près de 70 annonceurs, plus de 50 avaient annoncé mardi soir leur intention de ne plus diffuser de publicité pendant le créneau horaire de l'émission.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess