Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Charles Aznavour est mort

Mort de Charles Aznavour : ses films sur grand écran

lundi 1 octobre 2018 à 14:04 Par Jean-Luc Vabres, France Bleu Paris et France Bleu

Alors que Charles Aznavour est mort dans la nuit de dimanche à lundi, retour sur sa carrière au cinéma qui est plus que conséquente. Il a tourné avec les plus grand metteurs en scène et donné la réplique à de prestigieux comédiens. Coup de projecteur sur ses principaux films.

© Getty - B.Barbereau

Il était évidemment chanteur mais pas que. A l'occasion de la mort de Charles Aznavour cette nuit, francebleu.fr revient ses films sur grand écran.

La filmographie de l'interprète de "La mamma" regroupe plus de 80 longs métrages qui nous permettent de le retrouver dans de nombreuses productions qui ont remporté à chaque fois les faveurs du public. 

Tirez sur le pianiste

Charles Aznavour et François Truffaut - Getty
Charles Aznavour et François Truffaut © Getty -

Si Charles Aznavour tourne dans plusieurs films après la guerre, il faut attendre 1960 et sa collaboration avec François Truffaut pour qu'il rencontre le succès. Son interprétation du pianiste de bar qui a des démêlés avec des gangsters car il doit cacher son frère est exemplaire. Le long métrage marche bien, et assoit définitivement la carrière du chanteur en tant que comédien. "Tirez sur le pianiste" est devenu un classique du cinéma mondial, il est révéré par de grands metteurs en scène comme Quentin Tarentino ou Martin Scorcese

Un taxi pour Tobrouk

Un taxi pour Tobrouk - Getty
Un taxi pour Tobrouk © Getty -

Sous la direction impeccable de Denys de la Patellière, aux côtés de Charles Aznavour, nous retrouvons une distribution exceptionnelle : Lino Ventura, Maurice Biraud, Hardy Krüger et German Cobos. Les dialogues finement ciselés de Michel Audiard, mettent en relief l'absurdité de la guerre dans une sorte de huis-clos en plein désert qui alterne des moments de pure comédie mais aussi des scènes dramatiques. Le film fait près de 5 millions d'entrées. 

Le passage du Rhin

Charles Aznavour et Georges Riviere - Le passage du Rhin - Getty
Charles Aznavour et Georges Riviere - Le passage du Rhin © Getty -

L'année 1960 est faste pour le comédien, il est alors dirigé de main de maître par André Cayatte dans une œuvre qui relate la vie d'un prisonnier de guerre en Allemagne obligé de travailler dans une ferme. À la fin du conflit, il retrouve sa famille en France mais finalement repart dans le village allemand dans lequel il s'était finalement bien intégré au fil des années de captivité. Le film est couronné par le Lion d'or lors de la Mostra de Venise. 

La métamorphose des cloportes

Lino Ventura et Charles Aznavour - La métamorphose des cloportes - Getty
Lino Ventura et Charles Aznavour - La métamorphose des cloportes © Getty -

Une nouvelle fois Charles Aznavour partage l'affiche avec Lino Ventura, et Maurice Biraud sans oublier le toujours excellent Georges Géret, dans un film signé Pierre Granier-Deferre sorti en 1965. Sur le ton d'une alerte comédie policière, qui se déroule sur fond de vengeance suite à un hold-up, la prestation de l'interprète des "Plaisirs démodés" est admirable notamment lorsqu'il endosse l'habit indou, en voulant faire croire qu'il est désormais un adepte de la non-violence face à son ancien complice. Les dialogues cinglants de Michel Audiard font naturellement mouche à tous les coups. À noter, la très courte mais efficace apparition de Jean Carmet dans le rôle d'un critique d'art lors d'un vernissage.

Les Fantômes du chapelier

Charles Aznavour et Michel Serralt - Les Fantômes du chapelier  - Getty
Charles Aznavour et Michel Serralt - Les Fantômes du chapelier © Getty -

Atmosphère sombre et lourde dans cet opus réalisé par Claude Chabrol en 1982 qui réunit Charles Aznavour et Michel Serrault. Ce dernier, un homme estimé dans sa petite ville, y incarne un tueur de vieilles dames, dont le terrible secret est découvert par son voisin le tailleur Kachoudas -C. Aznavour-. Tiré d'un roman de Georges Simenon, la partition jouée par les deux comédiens dans des registres totalement différents est éblouissante.