Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Châteauroux : dans la rue de son enfance, on se souvient de Gérard Depardieu

jeudi 27 décembre 2018 à 5:56 Par Pierre-Antoine Lefort, France Bleu Berry et France Bleu

Gérard Depardieu fête ses 70 ans ce jeudi 27 décembre. Dans la rue qui l'a vu grandir, à Chateauroux, les passants et les riverains se souviennent de l'enfance de celui qui deviendra un monument du cinéma français.

Gérad Depardieu fête ses 70 ans ce jeudi 27 novembre. Il a grandi dans cette maison, rue du Maréchal Joffre, à Châteauroux.
Gérad Depardieu fête ses 70 ans ce jeudi 27 novembre. Il a grandi dans cette maison, rue du Maréchal Joffre, à Châteauroux. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Châteauroux, France

Dans les rues de Châteauroux, lorsque l'on évoque le nom de Gérard Depardieu, c'est un sentiment de fierté. L'acteur français, monument du cinéma, avec plus de 200 films à son actif, est né le 27 décembre 1948 : il fête donc ses 70 ans ce jeudi. Rue du Maréchal Joffre, où le petit Gérard a grandi au numéro 39, certains se souviennent de celui qui aimait bien faire les 400 coups. 

Jean-Philippe habitait dans la maison d'en face. Il se remémore la télévision, dans l'appartement du rez-de-chaussée. Des combats de boxe, improvisés dans un champs voisin. "De l'estafette de la police garée devant chez lui, sur le trottoir, à l'époque où il y avait des virées qui terminaient mal, même si je ne connais pas le fond du problème.  Gérard reste quand même un enfant de Châteauroux."

Ils ont fait des conneries"

Celui qui pourrait raconter cette histoire, celle des virées, des petits écarts de conduite, c'est Richard. Dans sa maison, située à quelques dizaines de mètres de la résidence familiale des Depardieu, il se confie sur la relation du futur acteur des Valseuses avec son père. Des amis d'enfance, "mon père me raconte qu'ils ont fait des conneries, mais il ne me dit pas tout. Des vols de voiture, de mobylette, du troc avec les américains. Depardieu, quand j'étais gamin, j'étais fier. Maintenant, c'est entré dans les mœurs."

Un jeune homme qui a marqué la ville

Dans les mœurs, mais Jacques, qui passe ce matin dans là dans la rue, voit dans la renommée de l'acteur, un moyen de faire rayonner un peu la ville. "Cela nous fait connaître un petit peu, même si peu de monde en France ne sait où se trouve Châteauroux. C'est vrai que l'on ne le voit pas souvent, mais il doit bien garder un petit coin de Châteauroux dans son cœur." 

Je t'ai vu ,tu m'as plu, je te veux, je t'aurai," le jeune Depardieu à un agent de police. 

Celui qui deviendra l'ami proche de Depardieu lors de ses premières années à Paris, le castelroussin Michel Arroyo lui aussi se souvient du jeune Gérard. "Les policiers le connaissaient assez bien, s'amuse-t-il. Ils avaient l'occasion à maintes reprises de le mettre en cellule pour quelques heures car il avait fait quelques petites bêtises. Un jour, il a croisé devant moi un policier avec son képi. Il l'a regardé droit dans les yeux et lui a dit : «Je t'ai vu, tu m'as plu, je te veux je t'aurai» " Mais l'ami des débuts défend profondément son camarade. "Il était un peu bagarreur, mais je n'ai jamais pensé que c'était le délinquant chronique que l'on dépeint trop souvent sur Châteauroux.