Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Claude Brasseur en Franche-Comté : de "Dom Juan" à "Radio Corbeau"

-
Par , , France Bleu Besançon

Claude Brasseur est mort ce mardi à l'âge de 84 ans. Il avait tourné en Franche-Comté. On se souvient notamment d'une version télévisée du "Dom Juan" de Molière à la Saline Royale d'Arc-et-Senans et du film policier "Radio Corbeau" à Salins-les-Bains.

Claude Brasseur et Michel Piccoli dans "Don Juan ou le festin de Pierre" tourné en 1965 à la saline d'Arc et Senans
Claude Brasseur et Michel Piccoli dans "Don Juan ou le festin de Pierre" tourné en 1965 à la saline d'Arc et Senans © AFP - Collection Christophe L.

Le rideau est tombé sur l'une des plus riches carrières du cinéma et du théâtre français : celle de Claude Brasseur, disparu ce mardi à l'âge de 84 ans. Il avait 110 films à son actif et avait tourné en Franche-Comté. 

On se souvient notamment de Dom Juan ou le festin de pierre, la pièce de Molière, adaptée pour la télévision française par Marcel Bluwal. Claude Brasseur joue aux côtés d'un autre monstre sacré du cinéma, Michel Piccoli, mort en mai dernier. Le téléfilm, diffusé en 1965, est tourné en partie dans le décor de la Saline Royale d'Arc-et-Senans. Brasseur incarne Sganarelle, le valet de Dom Juan.

En 1989, retour en Franche-Comté pour Claude Brasseur, mais autre ambiance, il tourne Radio Corbeau, devant la caméra d'Yves Boisset, aux côtés de Pierre Arditi, Evelyne Bouix ou encore Jean-Claude Dreyfus. A Salins-les-Bains, rebaptisé Saint-Meyran, un mystérieux délateur s'exprime chaque jour sur "Radio-Corbeau" et révèle les secrets des notables de la ville. Brasseur est Paul Maurier, un journaliste qui passe pour un suspect idéal. 

Evelyne Marmet, commercante à Salins-les Bains à l'époque, se rappelle que l'acteur lui avait acheté un pull-over bleu indigo, "et le soir, avec une amie, nous sommes allées boire un café  avec lui. Il était un peu bourru au départ mais après, sympa, très simple".  Une partie du film a également été tournée à Pontarlier, notamment à la chapelle de l'Espérance et chez un ferrailleur. 

Claude Bertin-Denis, le collectionneur pontissalien aux 500.000 affiches de film, se souvient : "Il a fait une belle carrière, c'était un acteur solide, avec un phrasé extraordinaire comme on n'en trouve plus aujourd'hui." Claude Bertin-Denis prévoit de rendre hommage à Claude Brasseur, en exposant à partir de début janvier dans le hall de la mairie de Pontarlier une vingtaine d'affiches de ses films : "Par exemple 'La Boum', où il joue le père de Sophie Marceau, 'La Crime', 'L'Orchestre Rouge', 'Le Souper' où avec Claude Rich ils font un grand numéro d'acteurs, et bien entendu il y aura 'Radio Corbeau', j'ai même une affiche russe de ce film".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess