Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : ce qu’on vous aurait raconté ces jours-ci s’il n’y avait pas eu l’épidémie

Alors que le traitement de l’actualité est exclusivement focalisé sur la propagation du Covid-19 et ses conséquences, nous vous proposons de vous raconter ce que cette fin mars 2020 aurait probablement été s’il n’y avait pas eu d’épidémie.

 A cette époque, avec ce temps, sans l'épidémie, les premiers promeneurs s'en seraient donné à coeur joie sur les plages de Saint-Malo.
A cette époque, avec ce temps, sans l'épidémie, les premiers promeneurs s'en seraient donné à coeur joie sur les plages de Saint-Malo. © Radio France - Valentin Belleville

S’il n’y avait pas eu cette épidémie, nous aurions pu continuer à vous faire parler dans un micro. Cette phrase, risible il y a quelques semaines encore, est désormais le souhait de tout journaliste radio. Vous l’avez remarqué sur France Bleu depuis une dizaine de jours, il n’y a plus de “son propre” comme on dit dans le jargon, autrement dit, de son enregistré de vive voix, avec notre micro bleu. Tout se fait par téléphone, ce qui est habituellement notre dernier recours lorsqu’on ne peut pas se rendre sur le terrain. On ne vous voit plus “en vrai”, et cela nous manque

Passé ce "détail" technique, sans l’épidémie, vous auriez très probablement entendu des jardiniers des Côtes-d’Armor qui profitent du soleil pour revenir dans leur potager. Ils sont heureux, mais prudents car les nouvelles gelées arrivent ! Le soleil vous l’auriez vu, vous l’auriez entendu aussi dans la bouche des quelques privilégiés sur les plages, pour les premières bronzettes

Peut-être même qu'à Binic dans les Côtes-d'Armor, les plus courageux se seraient baignés ces jours-ci. - Radio France
Peut-être même qu'à Binic dans les Côtes-d'Armor, les plus courageux se seraient baignés ces jours-ci. © Radio France - Valentin Belleville

Les beaux jours et l’actualité 

On vous aurait emmené sur les bords de la Vilaine, ou mieux, à Saint-Malo. Derrière les remparts, les terrasses auraient été pleines à craquer : ”Chaud devant !” aurait dit un serveur, les mains remplies d’assiettes de moules à la crème. Sur les remparts, les visiteurs auraient fait la queue pour admirer les voiliers au large. Enfin, devant les remparts, les pieds dans l’eau, vous auriez entendu les premiers jeux de plage.

L’actualité nous aurait bien sûr amené à vous raconter les premiers pas des nouveaux édiles bretons, quelques jours après le second tour des élections municipales. On aurait aussi analysé les résultats, les surprises et les confirmations.

Autre actualité qui nous aurait occupé, la suite de la réforme des retraites et des contestations qui en découlent. Les manifestations se sont arrêtées avec la crise sanitaire, nul doute qu’elles auraient continué sans cela. On aurait causé E3C avec les lycéens qui passent les épreuves communes de contrôle continu, la nouvelle notation pour le Bac. On serait probablement allé voir les agriculteurs et les pêcheurs qui recrutent, ici et là, leurs saisonniers.

On vous aurait, sans aucun doute possible, expliqué pendant plusieurs jours que dimanche 29 mars, à 2 heures du matin, il sera en fait 3 heures. On avancera d'une heure, donc on dormira une heure de moins. Vous êtes toujours là ? Retenez qu'on perdra une heure de confinement, c'est déjà ça de gagné.

L’été en fête 

Notre micro se serait évidemment tendu à la pointe du Finistère pour les préparatifs de Brest 2020 : la 8e édition des fêtes maritimes internationales, en juillet prochain. Vous auriez entendu notamment l’histoire de cette entreprise bretonne qui compte faire un whisky spécial pour les fêtes maritimes. On vous aurait précisé que l'alcool est à consommer avec modération.

Le bagad Cap Caval remettra en jeu son titre de champion national des bagadoù cet été. - Radio France
Le bagad Cap Caval remettra en jeu son titre de champion national des bagadoù cet été. © Radio France - Valentin Belleville

Autres préparatifs, à Lorient cette fois, avec la 50e édition du Festival Interceltique qui se profile cet été. Les coulisses du FIL, les entrainements des bagadoù, vous auriez entendu des sonneurs bretons pronostiquer leurs chances de victoires au prochain championnat national. 

Enfin, France Bleu en Bretagne fait habituellement la part belle au sport. De Rennes à Lorient, on aurait poursuivi la couverture d’une saison passionnante. Les Rouges et Noirs étaient partis pour jouer une place en Ligue des Champions pour la saison prochaine. Les Merlus eux étaient jusque-là premiers de Ligue 2, idéalement placés pour une fin de saison canon et un retour en Ligue 1.

Raphinha, l'ailier du Stade rennais, lors de son but contre le FC Nantes le 31 janvier 2020. - Maxppp
Raphinha, l'ailier du Stade rennais, lors de son but contre le FC Nantes le 31 janvier 2020. © Maxppp - Marc Ollivier

Côté mer, On aurait surement embarqué avec des équipages du Spi Ouest-France à quelques jours du départ, avec les derniers entrainements musclés en baie de Quiberon, où l’on peaufine les derniers réglages sur les bateaux... 

Restez chez vous 

Aussi, il y a toutes les belles et parfois insolites histoires que nous vous racontons chaque jour et qui ne sont jamais écrites à l’avance. 

Il y a enfin cette phrase que nous aurions aimé ne pas avoir à vous rappeler à longueur de journaux :”Sauvez des vies, restez chez vous”. Seulement voilà, le virus est bien là. Nous continuons à vous informer, et à vous rabâcher de rester chez vous pour que nous puissions vous raconter à nouveau tous ces événements qui font notre quotidien en temps normal. Et que la vie reprenne son cours au plus vite

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu