Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Dernier jour pour sauver Pulsar, radio associative de poitiers

jeudi 12 novembre 2015 à 19:24 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Plus que quelques heures pour sauver Pulsar. La radio associative de Poitiers traverse une mauvaise passe financière. Il lui manquait 25 000 euros pour survivre. Elle a lancé un appel à financement participatif. Celui-ci prend fin ce soir. Et il manque encore 2 300 euros.

Bénévoles et salariés autour du directeur de Pulsar, la radio
Bénévoles et salariés autour du directeur de Pulsar, la radio © Radio France - Isabelle Rivière

Poitiers, France

Ce n'est pas tous les jours qu'un radio parle d'une autre radio sur son antenne et son site internet, mais là, France Bleu Poitou joue les grandes sœurs avec Pulsar. 

Pulsar, une radio-école

Cette radio associative existe depuis plus de 30 ans à Poitiers. des étudiants, bénévoles, elle en a vu passer dans ses studios. D'abord implantée au lycée des Feuillants de Poitiers, puis, au coeur du campus, dans la maison des Etudiants depuis 2010, Pulsar s'est vite imposée comme une radio école, offrant la possibilité aux jeunes de faire leurs premières armes au micro. Certains ont d'ailleurs poursuivi leur chemin en tant que journalistes à Radio France ou ailleurs. Aujourd'hui, Pulsar est en grande difficulté. 

Il faut trouver 2 300 euros avant ce vendredi minuit

En Avril dernier, nouvelle direction. Sylvain Cousin découvre que les caisses de l'association sont vides. Baisse des subventions, problèmes de gestion, un concert anniversaire un peu trop cher, voilà en gros, ce qui a mis Pulsar dans cette panade.

A cette date-là, il manque 25 000 euros dans les caisses pour redresser la barre.

Une bonne partie a été fournie par les partenaires institutionnelles (Université,et collectivités). Reste 12 000 euros à trouver.

L'équipe dirigeante a donc lancé un appel au financement participatif sur la plateforme Ulule.com. A ce jour, Pulsar a recueilli 9 700 euros de dons, mais il manque encore 2 300 euros, et la souscription prend fin ce soir, vendredi 13 novembre 2015, à minuit

Appel aux anciens bénévoles et aux Poitevins

La situation est urgente donc. La radio Pulsar compte sur ses 400 auditeurs, ses bénévoles, anciens et actuels, mais aussi, sur tous ceux qui apprécient de près ou de loin l'existence de radios alternatives. Pour les dons à radio Pulsar, il faut donc se rendre ici sur ulule.com