Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People
Dossier : Mort de Dick Rivers

Dick Rivers, une carrière fidèle au rock'n'roll

Le chanteur, mort ce mercredi à l'âge de 74 ans, faisait partie de la galaxie des vedettes ayant émergé au début des années 60, qui surfaient sur la vague yéyé et celle du rock'n'roll et qui avait pour chef de file Elvis Presley.

Dick Rivers
Dick Rivers © Maxppp - Jean Baptiste QUENTIN

Dick Rivers est mort ce mercredi, le jour où il devait fêter ses 74 ans, a annoncé son manager. De son vrai nom Hervé Forneri, il a vu le jour à Nice le 24 avril 1945. Ses parents tiennent une boucherie. Il découvre la musique afro-américaine, puis le rock'n'roll grâce aux soldats américains qui étaient stationnés du côté de Villefranche-sur-Mer. Avec ses copains d'école, il monte son premier orchestre et choisit comme pseudonyme celui de Dick Rivers. Un hommage à son idole Elvis Presley : c'est le nom du personnage incarné par le rockeur américain dans le film intitulé Loving You

Fou de musique américaine

Amateur inconditionnel de la musique américaine, le genre l'a suivi comme son ombre toute sa vie. Il vénérait bien sur Elvis mais aussi des artistes comme Gene Vincent, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins, Johnny Cash ou dans le registre du Blues, B.B. King.

Cap sur Paris

Après un passage express au festival de San Remo en Italie, la bande de copains monte à Paris pour passer une audition chez Pathé-Marconi. Quelques mois plus tard, les succès s'enchaînent, la carrière du jeune Dick Rivers et les Chats Sauvages est définitivement lancée. 

D. Rivers au micro de France Bleu évoque son 1e passage chez Pathé-Marconi

A l'image de la formation "rivale", les Chaussettes noires, le groupe collectionne les tubes à l'image de Est-ce que tu le sais, C'est pas sérieux ou encore le fameux Twist à St-Tropez qui sont des adaptations de tubes américains. Dick Rivers caracole alors en tête des Hit-Parades de l'époque avec Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. En 1964, il partage l'affiche avec les Beach Boys à l'Olympia.

Collaborations avec Alain Bashung

La fin de la mode yéyé est quelque peu difficile pour le chanteur, il cherche un second souffle. Remontant aux racines de sa musique préférée, il travaille avec Alain Bashung sur plusieurs albums : The rock machine, Rockin' along... the River's country side et Rock & roll Star. Au fil des années 80, il se rappelle à notre bon souvenir en obtenant une fois encore l'attention du public grâce à des compositions comme Nice baie des anges, Cindirella ou encore Les Yeux d'une femme.

Dick Rivers en concert - Maxppp
Dick Rivers en concert © Maxppp - Max ROSEREAU

De Francis Cabrel à Julien Doré

Plus proche de nous, il travaille avec des artistes comme Francis Cabrel, Mickey 3D, Benjamin Biolay et Axel Bauer. L'année dernière, il enregistre sous la houlette de Julien Doré, le titre Africa, qui appartient au répertoire de la chanteuse Rose Laurens.

Écoutez les plus grands succès de Dick Rivers

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

France Bleu