Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Décès de Marc Meneau : les réactions après le décès du chef aux trois étoiles

Le chef triplement étoilé de Saint-Père-Sous-Vézelay, Marc Meneau, s'est éteint ce mercredi à l'âge de 77 ans. Dans l'Yonne, les hommages et les réactions au décès de cette figure de la gastronomie française se multiplient.

Le chef triplement étoilé Marc Meneau s'est éteint ce mercredi à l'âge de 77 ans.
Le chef triplement étoilé Marc Meneau s'est éteint ce mercredi à l'âge de 77 ans. © Radio France - PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

L'Icaunais et grande figure de la gastronomie Marc Meneau s'est éteint à l'âge de 77 ans ce mercredi.  Né à Avallon, il avait dirigé le restaurant l'Espérance durant 40 ans avec lequel il avait décroché trois étoiles au guide Michelin. Parti de rien, formé en autodidacte, il est devenu l'un des plus grands chefs français. Les réactions à son décès se multiplient dans l'Yonne. 

Marc Meneau s'est éteint à l'âge de 77 ans ce mercredi.

C'est par un message sur les réseaux sociaux que le fils de Marc Meneau, lui même chef de cuisine, a annoncé la mort de son père ce mercredi matin : "Papa, tu es désormais avec les étoiles et jamais elles ne cesseront de briller dans nos cœurs" écrit Pierre Meneau.

"Un personnage qui a marqué profondément l'histoire du village" - Christian Guyot, maire de Saint-Père-Sous-Vézelay

Marc Meneau est un "personnage qui a marqué profondément l'histoire du village" réagit Christian Guyot, le maire de Saint-Père-Sous-Vézelay. C'est dans cette commune de 300 habitants que Marc Meneau a décroché ses trois étoiles avec son restaurant "l'Espérance". "Le village lui doit beaucoup, le village a eu une renommée supplémentaire, les activités, le vignoble, la vie sociale. C'est un peu, quelque part, un petit morceau de Saint-Père et du Vézelien qu'il emmenait dans sa poche" confie l'édile.

Marc Meneau est un "personnage qui a marqué profondément l'histoire du village" pour Christian Guyot, le maire de Saint-Père-Sous-Vézelay.

La réaction des chefs étoilés de l'Yonne 

"Ce que j'ai toujours adoré chez lui c'est sa cromesquis au foie gras" - Franco Bowanee, chef

Dans son restaurant Marc Meneau accueille François Mitterand, Richard Nixon, Rostropovitch ou encore Serge Gainsbourg. À sa table, on peut déguster un cromesquis de Foie Gras ou une huître en gelée d'eau de mer, des plats qui vont faire sa renommée et marquer la gastronomie française explique le chef une étoile, Franco Bowanee.

"Ce que j'ai toujours adoré chez lui c'est son cromesquis au foie gras. Il y a son huître en gelée d'eau de mer. Quand on allait chez Marc Meneau, c'était des plats à prendre, vraiment ! Ce sont des plats signatures qui ont marqué les esprits, qui, moi, m'ont marqué en tant que chef " confie Franco Bowanee qui garde en souvenir la technicité de la figure de la gastronomie. "Il avait des techniques qui étaient assez modernes et puis il a donné des idées, comme le cromesquis de foie gras, on y revient parce que c'est une recette magnifique. Au delà du foie gras, la technique en elle-même est sublime !"

"On a beaucoup de choses en commun comme, l'amour de notre région, de notre terroir" - Jean-Michel Lorain, chef

L'autre chef étoilé de l'Yonne, Jean-Michel Lorain à la tête du restaurant du Relais de la côte Saint-Jacques à Joigny (deux étoiles) perd un ami. " On a beaucoup de chose en communs comme, l'amour de notre région, de notre terroir". Il y a quelques mois, les deux chefs participaient à la Saint-Vincent tournante à Vézelay. "C'était quelque chose qui lui tenait à cœur. C'est la dernière chose que l'on aura pu partager en tant que chefs et en tant qu'amis". 

Surtout, comme le rappelle le chef doublement étoilé, Marc Meneau s'était construit tout seul. "Il a démarré un petit peu comme mes parents avec une toute petite pension, un tout petit restaurant et il a gravit tous les échelons un par un. Il n'a pas fait de grandes maisons, il a beaucoup appris tout seul, beaucoup dans les livres. D'ailleurs, il avait cette capacité à faire revivre de grandes recettes de la cuisine bourgeoise, de les moderniser, et de leur donner une nouvelle vie".

"Il a gravit tous les échelons un par un" rappelle Jean-Michel Lorain, chef deux étoiles du Relais de la côte Saint-Jacques à Joigny.

La réaction des hommes et femmes politiques bourguignons 

Les hommages se multiplient aussi du côté des politiques de l'Yonne et plus largement de la région. Marie-Guite Dufay rend hommage à celui qui "était l'emblème d'une cuisine qui plongeait ses racines au plus profond de la terre et de l'histoire" . 

Pour la sénatrice de l'Yonne, Dominique Vérien, c'est un "Un pilier de l’histoire de notre département, un personnage haut en couleur de #Vézelay et de l’Yonne" qui disparaît, une disparition qui "laisse un grand vide mais notre mémoire le comblera en se souvenant de ses saillies et autres coups de gueule qui accompagnaient un réel talent."

Le sénateur de la Côte d'Or, Alain Houpert, a lui retweeté des photos de la Saint Vincent tournante de Bourgogne à Vézelay, il y a quelques mois. Une fête viticole à laquelle Marc Meneau était très attachée. 

Marc Meneau restera l'une des références du monde culinaire et gastronomique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess