Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Disparus du Fort de Tamié : un documentaire sur Arte donne la parole aux familles

Le documentaire d'une réalisatrice britannique, consacré aux proches des disparus du Fort de Tamié, en Savoie, est diffusé ce mercredi soir sur Arte.

Ahmed Hamadou (à droite) et Jean-Christophe Morin, les deux disparus du fort de Tamié en Savoie
Ahmed Hamadou (à droite) et Jean-Christophe Morin, les deux disparus du fort de Tamié en Savoie © Radio France - Luc Chemla

La chaîne de télé Arte diffuse ce mercredi soir à 22h45 un documentaire inédit consacré aux familles des disparus du Fort de Tamié en Savoie. Son nom ? "Disparitions", réalisé par la britannique Roisin Burns. Les proches espèrent que ce documentaire permettra de relancer les enquêtes.

La piste Nordahl Lelandais ?

Ce film, issu de la collection estivale d'Arte, "La vie en face", nous plonge dans l'intimité des familles de deux disparus. Jean-Christophe Morin s'est volatilisé en 2011 lors du festival de musique électro au Fort de Tamié. Puis un an plus tard, Ahmed Hamadou, disparaît en marge du même festival. L'affaire Nordahl Lelandais viendra relancer ces deux disparitions. Cette piste n'a pas abouti pour l'instant.

Quand les micros s'en vont, les familles se retrouvent seules face à leurs doutes

"L'idée c'était vraiment de faire un documentaire à côté de ces deux familles, qui cherchent toujours à savoir ce qui est arrivé à leur frère, à leur fils, de montrer leur quotidien, de ce qui se passe pour elles, quand les micros des journalistes s'en vont, qu'elles se retrouvent toutes seules, face à leurs doutes, face aux rumeurs", explique Roisin Burns, la réalisatrice.

Des familles en quête de vérité

"J'espère que ce documentaire pourra faire bouger les choses au niveau des enquêteurs et de la Justice (...) quand on va chez la police et qu'on dit qu'il y a une personne disparue, qu'on ne nous laisse pas tomber, qu'on nous dise pas : il a le droit de disparaitre, non !", commente Farida Hamadou, la sœur d'Ahmed Hamadou, disparu, dont on a retrouvé les ossements récemment à Tamié.

Elle se demande toujours comment son frère a disparu et si il a été tué. "On ne peut pas faire le deuil, on ne sait pas ce qui s'est passé, on ne vit plus normalement, parce qu'on se pose toujours des questions".

La réalisatrice dit avoir été marquée par la solidarité des proches de disparus. "Il y a quand même une solidarité qui est assez belle entre les familles, elles se soutiennent, elles essayent d'être présentes lors des manifestations, cette solidarité qui s'est tissée entre les familles Hamadou et Morin, ça aide à garder le cap", a-t-elle conclu.

Le documentaire est visible sur la plateforme arte.tv depuis le 4 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess