Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ÉCOUTEZ - Un Isérois en finale de "Ninja Warrior, le parcours des héros"

-
Par , France Bleu Isère

Arrivé second l'an dernier, pour sa quatrième participation l'isérois espère bien, cette année, décrocher la première place de "Ninja Warrior, le parcours des héros". A quelques heures de la grande finale, rencontre avec Nicolas Cerquant, qui a déjà tout d'un héros.

Nicolas CERQUANT en finale de "Ninja Warrior" saison 5
Nicolas CERQUANT en finale de "Ninja Warrior" saison 5 - Laurent VU / TF1

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une première pour lui, c'est tout de même stressé et content que Nicolas Cerquant aborde cette finale de la saison 5 de "Ninja Warrior, le parcours des héros", diffusée ce samedi 30 janvier à 21h05 sur TF1. "Même si je connais un peu mieux les obstacles, même si j'appréhende un peu mieux le parcours, puisque c'est ma quatrième participation, il y'a toujours cette excitation et ce stress qui monte juste avant", nous confie l'Isérois. Quatre participations et à chaque fois, il a toujours fait mieux : "Première année, j'étais demi-finaliste. L'année suivante, j'étais quatrième. L'année dernière, j'étais deuxième. Donc, j'ai une pression cette année, qui est de faire mieux que les autres années, puisque j'ai toujours progressé".

Pour faire mieux que deuxième, je ne vais pas vous faire un dessin, vous savez que je dois gagner cette année. 

Retour sur le parcours d'un héros.

De Saint-Martin-d'Hères à l'équipe de France d'escalade.

Rien ne destinait Nicolas à l'escalade... Rien... Sauf peut-être une ou deux rencontres ! A 6 ans, alors qu'il pratique le tennis, il souhaite arrêter : "Ca ne me plaisait pas plus que ça". Il se rend alors aux portes ouvertes du collège de Saint-Martin-d'Hères, et y découvre l'escalade : "J'ai vraiment adoré. En descendant du mur, le prof me dit : "Je pense que tu as des capacités. Ca serait sympa que tu viennes t'entrainer chez nous"". L'aventure peut alors commencer ! Nicolas grimpe ensuite à Saint-Ismier, et commence les compétitions, avant de rejoindre "le meilleur club de l'Isère", l'ALE Escalade d'Echirolles, "avec un entraineur qui à l'époque n'était pas connu, mais qui était déjà très bon dans l'escalade, qui s'appelle _Sylvain Chapelle_, qui aujourd'hui est très connu dans le milieu de l'escalade, puisque c'est devenu l'entraîneur de l'équipe de France de Vitesse"

J'ai été classé sixième français en escalade. 

Nicolas Cerquant : un parcours de héros

De l'escalade à Ninja Warrior

C'est en regardant la première saison de l'émission que l'Isérois a eu envie de vivre, lui aussi, l'aventure. "Je me suis dit que j'allais retrouver le goût de la compétition que j'avais perdu". 

Même s'il a déjà en tête quelques projets pour l'après "Ninja Warrior", il nous confie être actuellement concentré sur la compétition, et s'impose un entraînement stricte : "Le matin, je me lève un peu plus tôt que d'habitude et je vais courir entre 3 et 5 kilomètres. J'alterne avec des pompes ou des tractions, un jour sur deux, et ensuite le soir, je vais à la salle d'escalade"

Un entraînement d'escalade un peu spécifique. On va dire, de l'escalade Ninja !

L'escalade serait-il donc son secret pour gagner ? La réponse samedi soir sur TF1. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess