Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Emmanuel et Brigitte Macron veulent une piscine au fort de Brégançon

jeudi 21 juin 2018 à 8:41 Par Pierre Emparan, France Bleu

Pour leurs prochaines vacances estivales au fort de Brégançon dans le Var, Emmanuel et Brigitte Macron songent à installer une piscine. C'est ce que révèle l'Express ce mercredi. Résidence officielle du président depuis 1968, le fort va être rénové.

Le fort de Brégançon
Le fort de Brégançon © AFP - RIEGER Bertrand

Après un premier week-end prolongé en mai du jeudi 10 au dimanche 13 , Emmanuel et Brigitte Macron passeront leur vacances d'été au fort de Brégançon dans le Var. Pour en améliorer le confort, Emmanuel et Brigitte envisagent même d'y faire installer une piscine, comme le révèle l'Express ce mercredi 20 juin. 

La piscine hors sol pourrait être construite d'ici l'été

Selon le journaliste Guillaume Daret, dans son livre "Fort de Brégançon, histoire, secrets, et coulisses des vacances présidentielles" (Ed. de /L'Obervatoire), il s'agirait d'un bassin hors-sol dans les jardins du fort.  Comme l'a confirmé l'Elysée à L'Express, il est impossible de creuser un bassin sur ce site classé monument historique.  Si les architectes des bâtiments de France donne leur feu vert pour cette solution, "la réalisation pourrait être rapide, pour les vacances de cette année, dans la mesure où une piscine hors sol est plus facile à installer", précise encore la présidence.

La plage privée est trop visible des paparazzis et difficile à surveiller

Ce château du XVIIe siècle perché sur un piton rocheux est relié à la côte par une jetée artificielle. Il est doté d'un héliport et d'une petite plage privée qui donne sur la Méditerranée. Mais celle-ci est à portée d'objectif des paparazzis. Il faut, en plus, déployer d'important moyens en mer pour garantir la sécurité. Une piscine à l'abri des regards coûterait moins cher selon l'Elysée.

Résidence officielle des présidents depuis 1968

Edifié sur un îlot de la commune varoise de Bormes-les-Mimosas, le général de Gaulle y séjourna pour la première fois en août 1964 lors des commémoration du 20ème anniversaire du débarquement de Provence. Depuis janvier 1968, le fort est officiellement l'une des résidences du chef de l'Etat. Les Pompidou, puis Giscard, Chirac, Sarkozy et Hollande y ont séjourné, plus ou moins régulièrement. François Mitterrand préférait rester chez lui, à Latche dans les Landes.  Mais il y reçut en 1985, le chancelier allemand Helmut Kohl.  Le fort avait été militairement déclassé en 1919, après la Première Guerre mondiale. L'Etat l'avait ensuite loué à des particuliers jusqu'en 1963.

150.000 euros de rénovation chaque année

Si François Hollande avait confié la gestion du fort au Centre des monuments nationaux (CMN), pour l'ouvrir  au public Emmanuel Macron a décidé d'en reprendre la gestion directe. Le fort a désormais vocation "à la fois à accueillir le président pour des périodes de repos et des rencontres diplomatiques et des petits sommets", dit l’Elysée. Une enveloppe de 150.000 euros par an est prévue pour rénover le site. Une enveloppe "un peu réduite" par rapport au budget de 200 000 euros consacré ces dernières années par le CMN, précise encore l'Elysée. L'Elysée assure qu'il restera ouvert au public lorsque le président n'y séjournera pas, en collaboration avec le syndicat d'initiative de Bormes-les-Mimosas. 

  - Aucun(e)
-