Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

France 3 Auvergne en grève depuis une semaine

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Depuis une semaine, les journaux régionaux de France 3 Auvergne sont très perturbés. Les salariés demandent des moyens pour assurer la nouvelle émission que lance la chaîne.

France 3 Auvergne à Chamalières
France 3 Auvergne à Chamalières © Radio France - Emmanuel Moreau

Ce n'est pas une grève contre la création d'une nouvelle émission d'information mais pour qu'elle soit bien faite. France 3 lance ce lundi dans toute la France "On décode", une tranche de 14 minutes à partir de 18H30. Chez nous, elle sera diffusée dans l'ensemble d'Auvergne - Rhône-Alpes. C'est France 3 Rhône-Alpes qui est censé ouvrir le bal ce lundi avec une émission consacrée aux véhicules diesel. Avant France 3 Auvergne puis France 3 Grenoble les semaines suivantes; les trois antennes régionales doivent se relayer chaque semaine

Pour l'intersyndicale (SNJ - CGT et SUD) à l'origine de ce mouvement, une émission supplémentaire doit aussi vouloir dire des moyens supplémentaires. Or "On décode" doit se faire à moyens constants. Les salariés de France 3 craignent donc de faire une télévision low cost ou bien alors d'être contraints d'utiliser des moyens consacrés habituellement au journal. 

Le challenge est d'autant plus difficile pour les grévistes que France 3 Auvergne est l'une des plus petites stations du réseau. Elle déjà fait l'effort de lancer il y a un peu plus d'un an une nouvelle tranche d'info à 18H53, sans moyen supplémentaire. Une nouvelle tranche à assurer, même une semaine sur trois, cela fait trop. Les syndicats demandent à la direction de reporter le lancement de cette nouvelle émission au mois de septembre, le temps de discuter des moyens nécessaires. Et ils lancent d'idée de réaliser une émission 100% auvergnate, si un journaliste supplémentaire est embauché à la rédaction. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess