Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

France Bleu Basse-Normandie déménage: le Directeur général de France Bleu dans nos nouveaux studios

France Bleu Basse-Normandie a quitté la rue basse à Caen pour de nouveaux locaux, au sein du centre commercial des Rives de l'Orne. Pour l'occasion, Claude Esclatine, le Directeur général du réseau France Bleu était invité dans nos studios.

Bruno Leroy, Pierre Desaint et Claude Esclatine dans les nouveaux locaux
Bruno Leroy, Pierre Desaint et Claude Esclatine dans les nouveaux locaux © Radio France

Après 29 années passées rue Basse, à Caen, France Bleu Basse-Normandie a donc fait ses cartons pour de nouveaux locaux, plus grands et plus modernes. La station reste à Caen mais pose ses cartons dans le centre commercial des Rives de l'Orne. Un grand moment pour toute l'équipe de la radio. Claude Esclatine, Directeur général de France Bleu était en studio pour l'occasion. Il a été accueilli par Bruno Leroy, Délégué pour la région Nord-Normandie et Pierre Desaint, Directeur de France Bleu Basse-Normandie.

Claude Esclatine répond aux questions de Michel Legorjus dans le nouveau studio
Claude Esclatine répond aux questions de Michel Legorjus dans le nouveau studio © Radio France

Une France Bleu conquérante

Pour Claude Esclatine: "en arrivant dans ces nouveaux locaux, magnifiques, extraordinaires, remplis de haute technologie, nous sommes à la conquête de nouveaux auditeurs.

Les chiffres sont bons: plus de quatre millions d'auditeurs pour le réseau France Bleu, 166 000 pour France Bleu Basse-Normandie, plus de 20% d'audience. A quoi attribuez-vous ce succès ?

Claude Esclatine: " le succès est très net. Au niveau national, France Bleu est la deuxième radio du groupe Radio France, la quatrième généraliste et la cinquième de toutes les radios de France. En Normandie, je veux souligner le travail fait par les trois équipes de Normandie. ces trois stations sont aujourd'hui leaders"

Quelle est la recette ?

Claude Esclatine: "Oui. Nous avons développé une stratégie de proximité. Vous qui êtes au micro, vous savez parler aux auditeurs de leurs préoccupations au quotidien. Nous savons à la fois être une chaîne généraliste qui informe, qui divertit et qui rend service".

Les interrogations sur l'avenir de France Bleu

Le réseau France Bleu va -t-il conserver sa dimension et aller au bout de ses projets ?

Claude Esclatine: "Je le crois profondément. Il y  a eu une inquiétude sur un mouvement social qu'il ne faut pas sous-estimer mais c'est une page qui pour l'essentiel et terminée et dont nous avons tiré des enseignements. Nous sommes en train de finaliser le contrat d'objectifs et moyens (COM) qui donne une perspective réelle à notre actions pour les quatre ans qui viennent.

La consolidation est évidente et les ambitions de Bleu vont continuer ici en Normandie et partout en France

Parmi les ambitions en Normandie, peut-on espérer un projet de développement dans l'Orne ?

Claude Esclatine : "Le projet en Normandie est de consolider les trois stations (France Bleu Basse-Normandie, France Bleu Haute-Normandie, France Bleu Cotentin). L'Orne oui, il faut que nous continuions à couvrir l'ensemble de l'actualité de ce département qui est important, dans des moyens qui sont limités. Donc nous allons être parcimonieux des moyens mais nous allons continuer à couvrir le département de l'Orne où nous rencontrons un grand succès.

**La réunification arrive au 1er janvier: les radios normandes vont-elles rester autonomes ?

**Claude Esclatine :  "France Bleu va conserver les trois stations normandes, totalement intactes. Elles ont le droit de collaborer en particulier dans la perspective des élections régionales. Mais les trois stations vont demeurer comme elles sont aujourd'hui. Nous allons les appeler "Normandie", celle de Cotentin restera Cotentin? Sur les sites internet nous leur donnerons une appellation particulière pour pouvoir mieux communiquer."

Le numérique, avenir de France Bleu ?

**La radio globale est-elle l'avenir de notre réseau ?

___Claude Esclatine : _"Oui probablement, nos auditeurs sont aussi des internautes et qu'ils ont tous pris l'habitude de se servir de leur tablette, leur smartphone pour écouter la radio. c'est une tendance lourde qui ne saurait régresser. Nous avons développé de nouveaux services depuis quelques semaines. Nous avons une application mobile qui rencontre un très vif succès, en Normandie comme partout en France. Nous allons continuer car en complément de l'audience de la radio hertzienne nous avons la radio numérique. C'est essentiel pour atteindre de nouveaux publics, un peu plus jeunes en particulier."

L'interview de Claude Esclatine à France Bleu Basse-Normandie

A LIRE AUSSI : France Bleu Basse-Normandie déménage

  • Radio
Choix de la station

À venir dansDanssecondess