Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Il y a 40 ans, Goldorak était diffusé pour la première fois en France

mardi 3 juillet 2018 à 6:38 Par Fanny Bouvard, France Bleu

Les nostalgiques s'en souviennent, c'est le 3 juillet 1978 que "Goldorak" a fait son apparition dans l'émission "Récré A2" présentée par Dorothée. Ce dessin animé japonais de science-fiction est le premier du genre diffusé en France et rien ne prédisait son succès.

Extrait d'un épisode de Goldorak.
Extrait d'un épisode de Goldorak. © AFP - Photo12.com - Collection Cinema / Photo12

Paris, France

Sorti en 1975 au Japon, Goldorak arrive en France trois ans plus tard sur "Antenne 2" au début de l'été 1978. A l'époque la direction de la chaîne n'est pas sûre que ce nouveau genre plaise aux téléspectateurs. Mais en trois saisons et 74 épisodes de 26 minutes, le robot de l'espace a marqué toute une génération. 

La série, tirée d'un manga de Go Nagai, raconte l'histoire du prince d'Euphor, Actarus. Devant le massacre des siens par le terrible Véga, il fuit sa planète à bord de son robot de combat, Goldorak, et trouve refuge sur vers la Terre. Mais lorsque Véga veut s'en prendre aux humains, Actarus décide de les défendre.

L'ultime épisode se conclut sur un happy end. Actarus et Goldorak parviennent à éliminer Véga et décident de quitter la Terre. La diffusion complète de la série en France s'est faite en plusieurs fois. Jusque dans les années 1980, les épisodes ont été régulièrement rediffusés. Goldorak rencontre un très grand succès, battant des records d'audience, et ouvre la voie à d'autres dessins animés japonais, comme Albator. Les génériques de la série ont été vendus à plus de quatre millions d'exemplaires, avec plusieurs disques d'or à la clé.

Aujourd'hui, les fans de Goldorak sont toujours nombreux et se retrouvent régulièrement pour de colloques.