Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire: à Bourgueil, Jean Carmet aurait eu 100 ans

-
Par , France Bleu Touraine

L'acteur Jean Carmet est né le 25 avril 1920. Ce samedi 25 avril 2020, il aurait eu 100 ans mais ce 100ème anniversaire ne sera pas fêté comme il se doit.

Jean Carmet un jour à Bourgueil
Jean Carmet un jour à Bourgueil - Jean Hardion

Le 25 avril 1920 naissait Jean Carmet à Tours. Cela fait exactement 100 ans. Mais c'est à Bourgueil qu'il a passé son enfance et la mémoire du comédien, décédé le 20 avril 1994, est toujours vivace dans la commune. La maison des vins est sa maison natale, une cuvée porte son nom ainsi qu'une rue de la ville. Jean Carmet a tourné plus de 200 films et il a obtenu le César du meilleur acteur en 1986. Parti de Bourgueil à l'âge de 17 ans, il était resté très bourgueillois dans l'esprit et dans les racines. Le journaliste et écrivain Pierre Bonte raconte cette anecdote goûteuse comme un plat de charcuterie.

Les seins de la charcutière

Jean Carmet a souvent dit qu'il devait l'éveil de sa libido à la charcutière de Bourgueil -Pierre Bonte

"Tous les matins en allant à l'école, dit Pierre Bonte, il passait devant la charcuterie où la charcutière était une femme aux formes rebondies, dont la blouse modelait les seins généreux. Cette vision quotidienne avait provoqué son premier émoi sexuel. Un éveil de la sexualité grâce à la charcuterie en quelque sorte". Cette anecdote se trouve dans le livre de Pierre Bonte "Mes petites France" chez Fayard.

Des rues "Jean Carmet"partout

Avec plus de 200 films à son actif et quelques Césars, Jean Carmet a laissé une trace indélébile dans le cinéma français. On se souvient du "Grand blond avec une chaussure noire" ou de "Dupont-Lajoie". Toutes les villes perpétuent son souvenir, il y a une avenue Jean Carmet à Bourgueil, une rue Jean Carmet à Tours et une autre devant le château de Gérard Depardieu à Tigné en Anjou. Ce qui reste de lui en Touraine, c'est le souvenir du bon vivant, amoureux des vins de Loire et de la bonne cuisine.

Jamais de mouchoir mais un tire-bouchon dans la poche

Celui qui en parle le mieux, c'est son copain Jean Bardet. "Il était cabot comme pas un", raconte l'ancien chef étoilé tourangeau, "un soir on mange dans mon restaurant de Châteauroux avec Carmet, Sébastien,et bien d'autres, le lendemain, rebelote, mais deux types entrent dans la salle. Carmet glisse tout haut, tu vois c'est quand même moins bon qu'hier, il y a deux cons dans la salle. Les deux sont partis et on a retrouvé l'appétit!"

Cet humour redoutable se doublait d'un amour des bons mots dont se rappelle le journaliste Pierre Bonte.

Il n'avait pas de mouchoir dans sa poche mais un tire-bouchon. Il disait:" je peux toujours me moucher dans les mains alors qu'avec les mains,  j'arriverai jamais à ouvrir une bouteille"

Devenu célèbre, Jean Carmet était alpagué très rapidement dès qu'il revenait à Bourgueil, alors il avait un truc pour éviter de boire trop, il arrivait la nuit: "Il se faisait déposer la nuit à l'entrée du pays, il se baladait dans les rues pour redécouvrir les paysages de son enfance, et puis il repartait le lendemain matin de bonne heure". Le biographe Jean Hardion raconte cette histoire dans son livre "Jean Carmet de Bourgueil".

Le 100ème anniversaire de la naissance de Jean Carmet devait être fêté ce 25 avril. La fête a été annulée pour cause de confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess