Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

INTERVIEW - Carla Bonesso, Miss Landes Béarn, en lice pour le titre de Miss Aquitaine

jeudi 4 octobre 2018 à 19:02 Par Valérie Mosnier, France Bleu Béarn et France Bleu Gascogne

Ce samedi soir, elle sera peut être élue Miss Aquitaine. Carla Bonesso, 20 ans, est l'une des douze prétendante au titre, dernière marche avant le concours national de Miss France. La jeune Dacquoise a été élue Miss Landes Béarn, le 31 août dernier à Saint-Lon-les-Mines.

Carla Bonesso travaille dans un magasin de cosmétique au centre commercial du Grand Mail à Saint-Paul-lès-Dax
Carla Bonesso travaille dans un magasin de cosmétique au centre commercial du Grand Mail à Saint-Paul-lès-Dax © Radio France - Valérie Mosnier

Dax, France

Elle représentera les Landes et le Béarn ce samedi soir au Casino Barrière à Bordeaux. La jeune Carla Bonesso a été élue Miss Landes Béarn le 31 août dernier à Saint-Lon-les-Mines. La Dacquoise, âgée de 20 ans, diplômée d'un Bac Pro commerce, travaille dans un magasin de cosmétique au Grand Mail à Saint-Paul-lès-Dax. Elle va maintenant tenter de remporter le titre de Miss Aquitaine et pourquoi pas faire aussi bien, sinon mieux, que Cassandra Julia, la Landaise, originaire d'Orthevielle avait terminé 5e dauphine de Miss France 2018. 

France Bleu Gascogne : à quelques heures du concours Miss Aquitaine, comment vous sentez-vous ?

Carla Bonesso : Un peu la pression, mais ça va très bien. C'est une expérience que je n'ai jamais vécue de ma vie, donc c'est stressant : le démarrage, la chorégraphie, le discours... C'est vrai, c'est un peu stressant. J'aimerais faire aussi bien que Cassandra Julie, qu'une deuxième Landaise soit cinquième dauphine, voire plus pourquoi pas ! J'aimerais bien aller le plus loin possible, c'est vrai. Je n'ai pas reçu de conseils de Cassandra, je préfère me débrouiller toute seule. Je suis très autonome et je préfère ne demander aucun conseil et voir comment je m'en sors mois-même.

Avez-vous toujours voulu être Miss France ? 

Non ! Au début, ce n'était pas ce que je prévoyais de faire. Mon rêve est de devenir mannequin international, j'aime faire des photos, porter des grandes tenues, défiler sur un podium ! Ensuite, j'aimerais aussi partir dans une université à Montréal, au Canada. Une université concordia, de commerce, parce que j'adore la relation avec les clients. En attendant, j'ai tenté le concours des Miss sur un coup de tête. J'étais chez une copine, dans sa chambre, et j'ai vu un snap, une publication, de Cassandra qui recherchait des candidates pour Miss Landes 2018. Ma copine a regardé le snap et m'a dit "fais le !"

A ce moment là, j'ai dit "non", mais elle m'a dit que j'avais les capacités, "vas-y" ! Au moment de l'élection, je n'étais pas dans l'optique de gagner absolument. Je pensais que ce serait la première dauphine (Faustine Bosom, 21 ans, originaire de Hossegor) qui allait être élue. Je ne m'attendais pas du tout à ce que ce soit moi ! J'adorais les Miss France, quand j'étais petite, les robes de princesse et je me disais que j'étais incapable de faire ça et en fait si ! Il faut croire en soi ! Je suis quelqu'un qui n'a pas forcément confiance en elle et ça m'a beaucoup, beaucoup aidé à me donner confiance en moi, à prendre de l'assurance. La timidité, je l'ai vaincue totalement et puis il y a la maturité aussi. Ce concours change une personne, mais qu'en positif.

Carla Bonesso, Miss Landes Béarn, lors d'une séance photo pour l'élection de Miss Aquitaine - Aucun(e)
Carla Bonesso, Miss Landes Béarn, lors d'une séance photo pour l'élection de Miss Aquitaine - © Rémi Freches

Vous êtes la première de votre famille à vous présenter à ce genre de concours ? 

Oui, je suis la première. C'est allé jusqu'en Espagne et en Italie, ils sont très fiers de moi. J'ai reçu des messages de tous mes cousins, mes oncles et mes tantes. Je suis encouragée par toute ma famille : mon père est très fier de moi, il le dit à tout le monde ! Ma mère aussi ! Je suis très contente. Mes parents, ma sœur (jumelle) et quelques copines seront avec moi à Bordeaux, samedi soir.

Comment ça se passe depuis l'élection de Miss Landes Béarn ?

Ma vie a un peu changé. Je reçois beaucoup de messages, beaucoup de soutien et j'ai des shootings, quelques interviews, tout se passe très bien. C'est un milieu que j'adore, je n'arrête pas et c'est ça que j'aime. Je ne suis jamais fatiguée, c'est avec plaisir que je le fais. Si tout doit s'arrêter samedi soir, ce sera tant pis... Je serai un peu déçue forcément, mais c'est comme ça ! Et que la prochaine Miss Aquitaine nous mène jusqu'à Miss France !! 

Comment imaginez-vous la prochaine Miss Aquitaine ?

Elle devra avoir beaucoup de respect envers tout le monde, être généreuse, toujours souriante et prendre sur soi. Sachant que moi, j'ai un très gros caractère ! Je m'énerve très vite, et je râle beaucoup (sourires), mais quand on me demande de faire quelque chose je me tais et je le fais. Après, si quelque chose ne va pas, je le dirais sans problème, mais jamais dans la vulgarité. 

La Miss Landes Béarn, Carla Bonesso dans le parc de la mairie à Dax - Radio France
La Miss Landes Béarn, Carla Bonesso dans le parc de la mairie à Dax © Radio France - Valérie Mosnier