Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Isabelle DILHAC, préfète de la Vienne invitée de France Bleu Poitou mardi 29 janvier de 7H à 8H40

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Poitou

Nous prenons le petit déjeuner avec la préfète de la Vienne. Isabelle DILHAC est la représentante de l'Etat dans le département du Poitou. Originaire de Ceaux-en-Couhé, elle nous parle de son Poitou, réagit aussi aux actions des Gilets Jaunes et au Grand Débat National.

Isabelle DILHAC invitée d'un petit déjeuner spécial sur France Bleu Poitou ce mardi 29 janvier à partir de 7 heures
Isabelle DILHAC invitée d'un petit déjeuner spécial sur France Bleu Poitou ce mardi 29 janvier à partir de 7 heures - Préfecture de la Vienne

Poitiers, France

Isabelle DILHAC, préfète de la Vienne invitée spéciale de la matinale de France Bleu Poitou mardi 29 janvier. La préfète est en direct et réagit à l'actualité : les gilets jaunes, le grand débat , la nationale 147, les migrants, la sécurité routière. Isabelle Dilhac native de Ceaux-en-Couhé évoque aussi son enfance dans le sud de la Vienne, ses années de lycéenne à Civray et d'étudiante à Poitiers. Femme de lettre, elle suit activement la vie culturelle poitevine. Elle nous explique aussi son choix musical : " The best " de Tina Turner.

Gilets jaunes : "pas d'usage abusif de la force"

France Bleu Poitou est revenu avec la préfète sur le mouvement des gilets jaunes dans la Vienne. Des gilets jaunes condamnent les actions violentes des forces de l'ordre "on se fait gazer, on se fait tirer dessus. On donne des ordres complètement disproportionnés". Pour la préfète, les réactions des forces de l'ordre face aux gilets jaunes n'ont jamais été disproportionnées. Pour elle, "Il n'y a pas eu d'usage abusif de la force".

Sur le dossier de la RN 147, un comité se réunira le 4 mars 

Interrogée ce matin sur le dossier de la Nationale 147 entre Poitiers et Limoges, Isabelle DILHAC annonce la tenue le 4 mars prochain d'une réunion pour faire le point sur le projet éventuel d'une autoroute entre les deux grandes villes. L'Etat doit statuer en juin mais une étape intermédiaire aura donc lieu. 

Sécurité routière : la préfète souligne les vies sauvées

Interrogée sur les derniers chiffres de la sécurité routière, avec une baisse historique du nombre de tués sur les routes, Isabelle Dilhac a tenu à souligner le nombre de vies sauvées.

Rendez-vous pour un petit déjeuner qui s'annonce surprenant mardi 29 janvier sur France Bleu Poitou de 7 heures à 8 heures 40. 

Ceaux-en-Couhé, son église, son cimetière et son unique commerce, un bistrot Le Relais de la Boudeur. - Radio France
Ceaux-en-Couhé, son église, son cimetière et son unique commerce, un bistrot Le Relais de la Boudeur. © Radio France - Jules Brelaz

"Si je connais la préfète de la Vienne? Bah oui c'est ma cousine !"

Près du petit village de Ceaux-en-Couhé (533 habitants), tout le monde connaît le nom d'Isabelle Dilhac. "C'est ma cousine, ma cousine germaine, c'était une fille sympathique, charmante, très sage, elle a vraiment bien réussi", reconnaît Daniel. "La préfète du département ? C'est ma cousine, ajoute Catherine, c'est l'enfant du pays, elle a ses racines ici". "Madame Dilhac, c'est la fille de ma cousine", se souvient Josiane. "C'est une cousine... de loin", précise Marie-Cécile. Tout le monde semble être de la famille si bien que lorsque l'on croise Bernard dans l'église du bourg, la première question va de soi : "vous êtes aussi son cousin?"

Ah non pas du tout, mais j'aimerais bien la rencontrer pour une histoire de subventions

"Nos associations n'ont pas trop d'argent, explique Bernard Lucas, président de l'Union du Souvenir Français des Quatre Vallées. Le devoir de mémoire il faut le perdurer, et c'est compliqué avec le recoupement de communes" (Ceaux-en-Couhé a fusionné avec Châtillon, Couhé, Payré et Vaux-en-Couhé pour former la commune de Valence-du-Poitou).