Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias - People

"J'ai beau me pincer, je n'arrive pas à me réveiller" : Meissa Ameur, Miss Auvergne 2019, part pour Tahiti

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Sacrée en octobre dernier à Montluçon, Meissa Ameur, Miss Auvergne 2019, s'apprête à partir avec les 29 autres candidates à Tahiti pour un séjour d'observation. Âgée de 21 ans, cette étudiante en droit originaire de Clermont-Ferrand est impatiente de vivre l'aventure Miss France.

Meissa Ameur et les 29 autres candidates au titre de Miss France 2020 s'envolent pour Tahiti un mois avant l'élection. La jeune étudiante en droit originaire de Clermont-Ferrand a encore du mal à croire qu'elle a été choisie pour représenter l'Auvergne dans ce concours. "Depuis le soir de mon sacre, j'ai beau me pincer, je n'arrive pas à me réveiller ! Mais je vais essayer de vivre cette aventure avec un maximum d'enthousiasme" a-t-elle confié à France Bleu Pays d'Auvergne avant de s'envoler pour l'autre bout du monde. 

View this post on Instagram

👑

A post shared by Meissa Ameur (@meissaameuroff) on

Depuis son sacre le 18 octobre dernier, la jeune femme de 21 ans n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer, et elle apprécie ; "j'ai énormément de messages, de soutiens qui me font plaisir" confie-t-elle. Mais aussi des obligations, "mon téléphone sonne toutes les cinq minutes pour des sollicitations d'interview, de photos..." Un succès qui ne devrait pas lui monter à la tête, puisque la nouvelle Miss Auvergne tient à rester les pieds sur terre, "je garde mes valeurs, tous mes principes, je reste moi-même, je suis toujours la même Meissa !" 

Une étudiante et une grande sportive

Meissa Ameur est étudiante en deuxième année de droit, elle veut devenir avocate spécialisée dans la protection de l'enfance. Mais c'est aussi une grande sportive qui a pratiqué des disciplines variées en compétition ; de la gym, de l’athlétisme, de la boxe, de la lutte ou encore du tennis. Elle se définit elle même comme une "fille hyperactive qui fait énormément de chose,. La semaine je suis à l'école, le soir je suis au sport et le week-end j'ai un travail étudiant." 

Si elle remportait le titre suprême à Marseille le 14 décembre prochain, Meissa serait la première Miss France auvergnate, c'est une pression bien sûr mais aussi une motivation pour la jeune femme qui a "extrêmement hâte d'être l'ambassadrice de l'Auvergne." Pour gagner il faut "rester naturelle, rester soi-même, une Miss France ça ne s'arrête pas au physique, il faut aussi en avoir dans la tête, c'est vraiment un tout" estime-t-elle. 

30 Miss pour une couronne à Marseille

Les 30 candidates au diadème s'envolent pour Tahiti pour un séjour d'observation pour se connaître mais aussi passer des tests de culture générale et faire les photos officielles. Un moment de détente que la jeune clermontoise appréhende un peu, en espérant que les autres Miss seront plus dans la complicité que dans la rivalité. Après cette parenthèse paradisiaque, les Miss se retrouveront ensuite à Marseille quelques jours avant l’élection. C'est là que les 15 finalistes, contre 12 habituellement, seront choisies avant la soirée du 14 décembre. 

Quelle que soit l'issue, Meissa Ameur sait déjà qu'elle aura vécu une expérience enrichissante entre l'élection, le voyage et toutes les autres sollicitations, "toute cette aventure que j'aurais vécu tout au long de ce mois me servira pour l'avenir."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu