Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Mort de Jacques Chirac

Mort de Jacques Chirac : retour sur ses visites en Bretagne

Le Président de la République Jacques Chirac est mort, ce jeudi. Il avait 86 ans. Il avait ses habitudes en Bretagne.

Jacques Chirac au Domaine des Ormes d'Epiniac
Jacques Chirac au Domaine des Ormes d'Epiniac - Domaine des Ormes - DR

Quimper, France

Dans l'année qui a suivi son élection à la tête de l'Etat, Jacques Chirac a effectué une visite officielle de trois jours à Quimper, c'était en mai 1996, il avait alors salué le caractère des Bretons, et le tempérament des Finistériens. Le Finistère est le seul département breton à l'avoir placé en tête dès le premier tour de la présidentielle. Cette visite officielle était placée sous le thème de l'innovation : il avait évoqué la "force de la Bretagne" et le "modèle breton". 

A l'époque, 2.000 personnes s'étaient rassemblées devant la cathédrale pour accueillir le Chef de l'Etat, et le maire de Quimper Bernard Poignant lui avait offert une statuette chinoise : "Ce n'est pas un cadeau traditionnel, avait alors déclaré Jacques Chirac, mais après tout un cadeau c'est fait pour faire plaisir, le but est atteint"

La même année, sa visite à Brest avait été marquée par les manifestations des salariés de l'Arsenal, qui s'inquiétaient de la restructuration des industries de l'armement. Le Chef des armées avait alors visité le sous-marin nucléaire le Triomphant et le porte avion "Charles de Gaulle", en cours de construction.

En 1998 il défend le service minimum devant le Conseil régional de Bretagne

En 1998, répondant à l'invitation de Josselin de Rohan, Jacques Chirac a présenté devant les élus du Conseil régional ses propositions de modernisation de la vie publique. Alors que la grève à la SNCF entrait dans sa deuxième semaine, Jacques Chirac s'était alors prononcé pour l'instauration d'un "service minimum" dans les entreprises de service public.

Au parlement de Bretagne restauré en 2000

En janvier 2000, Jacques Chirac vient présider l'audience de rentrée solennelle de la Cour d'appel de Rennes qui se déroule dans un parlement de Bretagne entièrement restauré après l'incendie de 1994.  Il est ensuite reçu à l'hôtel de ville par le maire de l'époque Edmond Hervé.

Le 11 septembre 2001

Jacques Chirac et la Bretagne, c'est aussi l'image du 11 septembre 2001. Le président est alors en déplacement en Ille-et-Vilaine, au SPACE, quand il apprend qu'un avion s'est encastré dans un gratte ciel de New-York. Il ne bouscule pas immédiatement son agenda.

Il inaugure la faculté des métiers de Ker Lann quand soudain il est informé qu'un second avion vient de percuter l'autre tour jumelle. Jacques Chirac réagira à ces attentats depuis la Bretagne. Il dit l'émotion de la France, la solidarité des Français avec le peuple américain.

Il est à Rennes quand il refuse le débat avec Le Pen

Le 23 avril 2002, deux jours après l'élimination surprise du socialiste Lionel Jospin au premier tour de l'élection présidentielle, Jacques Chirac est en meeting à Rennes. Le président sortant annonce qu'il refuse le débat avec son adversaire du Front national. C'est une première depuis 1974 :_"La république ne transige pas quand il en va de l'essentiel, quand il en va de l'esprit et du coeur de notre pays", dit-il. Jacques Chirac explique alors qu'il refuse de cautionner "la banalisation de la haine et de l'intolérance"._ 

Amoureux des bains de foule

Jacques Chirac fréquentait aussi Dinard, invité par François Pinault. Ami très proche de l'homme d'affaires, propriétaire du Stade rennais, Jacques Chirac est apparu la dernière fois en 2013 en Bretagne à Dinard, pour quelques jours de vacances chez la famille Pinault. 

Comme chaque été depuis plusieurs années, l’ancien chef de l’Etat aime arpenter les étals du marché et serrer quelques mains au passage. A l'époque, une commerçante déclarait sur France Bleu : "On a plaisir de lui serrer la main au marché, de faire une photo". Sentiment partagé par un habitant s'enthousiasmant de sa simplicité "pour un président de la République. Il me dit : vous en avez de belles moustaches vous !" Jacques Chirac appréciait aussi le Café des anges, à la sortie des halles. 

De la "Corona" au Domaine des Ormes

Quelques années plus tart, le président de la République avait aussi fait une visite en toute décontraction, à Épiniac, près de Dol-de-Bretagne en 2010. Le couple Chirac était l'invité du Domaine des Ormes pour découvrir les cabanes dans les arbres. "On avait bu pas mal de Corona", se souvient le propriétaire des lieux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu