Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Jamais sans toi Louna : le combat d'un couple d'Isérois pour retrouver leur fille devient un téléfilm sur TF1

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

TF1 diffuse, le 9 septembre à 21 heures, l'histoire vraie d'un couple d'Isérois, accusé à tort de maltraitance sur leur fille Louna, qui souffrait en fait d'une maladie orpheline. "Jamais sans toi, Louna" est un téléfilm émouvant, avec Chloé Jouannet, Rod Paradot et Alice Taglioni.

Chloé Jouannet et Rod Paradot incarnent les parents de Louna, dans le téléfilm de TF1
Chloé Jouannet et Rod Paradot incarnent les parents de Louna, dans le téléfilm de TF1 - TF1

Grenoble, France

"Jamais sans toi, Louna" est le récit édifiant d'une injustice, tiré d'une histoire vraie qui est arrivée à un couple d'Isérois, Yoan et Sabrina Bombarde, domiciliés à Revel.

Leur fille Louna, qui va bientôt fêter ses 8 ans, leur avait été retirée sur décision de justice durant 3 ans et demi car à l’hôpital de Nancy, la région où ils habitaient alors, on les avait soupçonnés de maltraitance. Or, Louna souffrait de la même maladie orpheline que sa mère, l'angio-œdème qui provoque des œdèmes comprimant les organes vitaux et laissant des traces violettes sur le corps. 

Yoan et Sabrina avaient raconté leur combat dans un livre qui vient donc d’être adapté pour le petit écran par le réalisateur Yann Samuell.  Il va toucher des millions de téléspectateurs et c'est important pour eux, pour mieux aider d'autres couples qui seraient confrontés aux mêmes difficultés. 

Yoan et Sabrina Bombarde - Aucun(e)
Yoan et Sabrina Bombarde - Véronique Pueyo

Le téléfilm débute par une course poursuite. Yoan et Sabrina, qui viennent d’être relaxés des accusations de maltraitance, décident, sans attendre, d'aller à l’hôpital récupérer de force leur fille Louna, dont on les a privés depuis plus de trois ans.

Un long flash-back commence alors pour raconter l'histoire de ce jeune couple, 18 et 22 ans à l'époque, quand tout bascule pour eux en février 2012. Louna n'a alors que 3 mois.

Une fiction très réaliste et émouvante

Le récit a certes été transposé en Bretagne, alors que les faits se sont déroulés en Lorraine. Il y a aussi ce personnage de fiction de la pédopsychiatre, incarné par Alice Taglioni, qui mène l’enquête à la demande du juge, mais à part cela, le scénario est fidèle à la réalité. Alors, forcément, voir ainsi sa vie sur le petit écran a bouleversé Yoan, le papa de Louna : " Je suis quelqu'un de pudique, mais là, je n'ai pas pu cacher mon émotion, en découvrant ces images. Avec Sabrina, on s'est tenu la main tout le long du film et on a pleuré !"

Durant une heure trente, on suit leur combat pour récupérer leur fille. Ce fameux 2 février 2012, affolés, ils amènent Louna aux Urgences du CHU de Nancy. Son corps est couvert de plaques violettes. Sabrina a beau expliqué que son bébé doit souffrir comme elle, d'angio-œdème,  une maladie orpheline du sang, qu'il faut faire un test,  mais les médecins ne l’écoutent pas. Pour eux, cette pathologie se révèle seulement après l'âge de 3 ans. Et c'est le début du calvaire. Sabrina se souvient : " On n'était rien face aux médecins qui avaient fait des années d'études. Ils nous méprisaient et ensuite ils n'ont jamais voulu reconnaître leur erreur ! Mais nous, la maladie, on la vit tous les jours, on la connait mieux qu'eux !"

Louna va bientôt fêter ses 8 ans - Aucun(e)
Louna va bientôt fêter ses 8 ans - Etienne Bouy

La machine judiciaire s'emballe et Yoan et Sabrina sont pris dans un terrible engrenage, ce que montre très bien le film. La scène de garde à vue où la police essaie de leur faire dire qu'ils ont maltraité Louna, celle où ils ne peuvent voir leur fille qu'une heure par semaine sous surveillance dans un lieu neutre, celle encore où Sabrina entend sa fille appeler "maman", la femme qui l'a prise en charge sont poignantes. Et des souvenirs douloureux remontent à la surface pour Yoan : " Dans notre village, on était des pestiférés. On était présumés coupables ! Je me souviens que quand on allait au parc avec Léo, le petite frère de Louna, et ma grande fille, née d'une première union, les gens quittaient les lieux !"

Un amour indéfectible

Si Yoan et Sabrina ont tenu, c'est grâce à l'amour très fort qu'ils se portent et qui est bien montré dans le téléfilm. "Le réalisateur nous a dit qu'on était Roméo et Juliette, mais avec des enfants" explique Sabrina, en riant !

Chloé Jouannet incarne Sabrina dans le film. Elle ne l'a rencontrée qu'après le tournage. Elle raconte : " Avec Rod, qui joue Yoan dans la fiction, on a de l'admiration pour eux. Nous, quand on jouait des scènes difficiles, on pouvait aller se détendre et penser à autre chose, entre les prises, eux c'était leur quotidien ! Et çà continue encore aujourd'hui, avec la maladie qui est toujours là."

Chloé Jouannet interprète la maman de Louna

Aujourd'hui, le couple d'Isérois est très médiatisé. "On ne fait pas cela pour notre ego ou pour gagner de l'argent, c'est nécessaire pour continuer le combat pour les autres, pour que ce que l'on a vécu ne se reproduise pas. Comme on est très présents sur les réseaux sociaux, on est régulièrement interpellés par des parents en difficulté. C'est pour cela que l'on va prochainement déposer les statuts de notre association, Louna, pour être plus efficaces." 

Yoan et Sabrina veulent que les médecins et la Protection de l'Enfance reconnaissent leurs erreurs

D'autre part, Yoan et Sabrina ont déposé plainte contre le CHU de Nancy, les trois médecins-experts et l'aide sociale à l'enfance. La procédure est en cours "On veut qu'ils reconnaissent leurs erreurs. Ils nous ont privés de Louna pendant plus de 3 ans, privés de ces premiers sourires, ces premiers mots, ces premiers pas. Louna se reconstruit avec nous, mais il faut du temps. "

Louna et son frère Léo, 6 ans, lui aussi atteint d'angio-œdème, ne verront pas le film de leur histoire, ils sont encore trop jeunes. Leurs parents veulent juste qu'ils mènent la vie de tous les enfants de leur âge, malgré la maladie.

Yoan a le statut d'aidant familial : "J'ai laissé tomber mon métier pour ne m'occuper que d'eux. Je me suis formé aux soins, sinon on passerait notre vie à l'hôpital !"

Rencontre avec Yoan et Sabrina Bombarde

Bientôt une association pour continuer le combat

L'an dernier, les enfants avaient dû être déscolarises car l’école de leur commune estimait qu'en cas de crise, il serait difficile de les prendre en charge. A la rentrée, Louna et Léo ont enfin trouvé une école, celle de la Chapelle du Bard, à 45 kilomètres de leur résidence. "Cela fait de longs allers-retours, mais c'est le prix à payer!

Toutefois, la famille , elle l'a prouvé, sait faire face à l'adversité, surtout que, pour ne rien arranger, leur maison, à Revel, a été frappée par la foudre cet été et qu'ils ont dû la quitter le temps des travaux. Heureusement, des amis leur ont prêté un appartement à Grenoble.

"On n'avait pas besoin de cela en ce moment" lance, philosophe, Sabrina. Qu'à cela ne tienne, toute la famille est "montée" à Paris pour la promotion du téléfilm et aussi celle de leur livre, dont il est inspiré, intitulé : "Plus jamais sans toi, Louna". Ce récit autobiographique vient d'être réédité en livre de poche.

Choix de la station

France Bleu