Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Martin Fourcade "propulsé dans la légende" pour son père Marcel

dimanche 18 février 2018 à 18:13 Par Julien Morin, France Bleu Isère, France Bleu Roussillon et France Bleu

Dimanche, Martin Fourcade est devenu le sportif le plus titré de l'histoire des Jeux Olympiques d'hiver. C'est dans son gite à Villard-de-Lans (Isère) que Marcel, son père, a vibré tout au long de la mass start. Martin entre dans la légende, son père en est fier.

Marcel Fourcade, le père de Martin
Marcel Fourcade, le père de Martin © Maxppp -

Villard-de-Lans, France

Sur le stress de l'attente de la photo finish

"C'était plus que stressant, _ça nous ramenait quatre ans en arrière où Svendsen avait battu Martin de trois centimètres. Aujourd'hui, le vent a tourné dans le sens inverse_. Martin ne ramène peut-être pas la plus belle victoire, mais la plus émotionnante et la plus phénoménale. Ça l'amène a devenir le champion le plus capé des Jeux d'hiver toutes disciplines confondues, c'était un objectif."

Sur sa fierté du nouveau record battu par son fils

"J'ai jamais eu pour habitude de me cacher sous la neige quand Martin, Simon ou Brice ont des victoires ou des réussites. _La fierté fait partie de nos gênes_, elle va de pair avec ce qu'on est capable de donner sur les pistes. Voir toutes les personnes autour de nous, toute l'émotion qui s'est levée quand ces maudits 14 centimètres ont tourné à l'avantage de Martin, c'est juste fabuleux."

"Moi je mets une pièce pour que Martin soit à Pékin, pour ouvrir les Jeux, encore une fois, en tant que porte drapeau"

"C'est le cinquantenaire des JO de 1968. Il y a 50 ans j'étais en bas de la flamme olympique qui s'allumait au centre de Grenoble. Aujourd'hui c'est Martin qui a porté le drapeau, qui ramène cette médaille que tout le monde avait envie de voir tomber dans son escarcelle. C'est vrai que _c'est une histoire de vie assez bouleversante_. Cette "légende" elle s'écrit de notre temps, c'est phénoménal, c'est un moment magique comme il l'a dit lui-même."

Sur le clan Fourcade

"Çà fait quelques années qu'on le suit, qu'on a porté Simon puis Martin dans le biathlon. C'est vrai qu'on est un petit clan qui avait tout à apporter à l'olympisme. Aujourd'hui c'est un moment de concrétisation absolue, Martin est propulsé dans une légende qui va porter l'olympisme pour les 50 prochaines années".

Sur l'avenir de Martin

"Je sais qu'il a envie de se consacrer à sa famille, à ses deux filles. _Moi je mets une pièce pour que Martin soit à Pékin pour ouvrir les Jeux encore une fois en tant que porte drapeau_. Quand on est champion olympique ça ouvre plein de portes, mais ça vous charge la barque de plein d'obligations. On ne laissera pas partir Martin comme ça, il sera amené a continuer à faire preuve de son talent sur les pistes encore quelques saisons."