Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday : disparition d'une idole

mercredi 6 décembre 2017 à 3:46 Par France Bleu, France Bleu Paris et France Bleu

Johnny Hallyday est mort dans la nuit de mardi à merdredi. Chanteur et comédien à l'aura immense, il a marqué le monde du spectacle mais aussi la scène internationale sur de nombreuses décennies. Retour sur la vie d'un monument de la chanson française.

J.Hallyday
J.Hallyday © Maxppp - Michel Thomas

Après la mort du chanteur à l'âge de 74 ans, francebleu.fr revient sur la carrière de Johnny Hallyday, l'icône de la chanson française.

L'enfance

Il naît à Paris en juin 1943, pendant l'occupation, de l'union d'un père saltimbanque belge qui prend très rapidement le large et d'une d'une mère coiffeuse, obligeant cette dernière à le faire élever par sa tante paternelle. C'est dans un contexte marqué par la guerre et l'abandon que le petit Jean-Phillipe Smet se retrouve balloté sur les routes dès 3 ans pour suivre sa tante et sa famille, qui gagnent leur vie en tant que trio de danse acrobatique, "Les Hallidays". Peu à peu, il intègre le spectacle familial pour se produire en première partie s'habillant en cow-boy et jouant de la guitare. De retour à Paris, il découvre le cinéma en faisant de la figuration dans le film de Henri-Georges Clouzot "Les diaboliques" et trouve quelques temps plus tard sa vocation en découvrant la musique américaine, il sera chanteur de rock'n'roll.

  - Aucun(e)
-

Les débuts

Johnny Hallyday fait ses premiers pas dans le monde de la chanson au début de l'année 1960. Il fréquente assidument le fameux le Golf-Drouot aux côtés de ses copains Jacques Dutronc et Eddy Mitchell. Il est repéré par Jack Wolfsohn, directeur artistique des disques Vogue, qui lui fait enregistrer son premier 45 tours intitulé 'T'aimer follement" . C'est l'émission "Salut les Copains" sur Europe 1, qui le soutient en diffusant sur son antenne ses premiers morceaux et lance ainsi sa carrière de chanteur.

Il obtient très rapidement ses premiers succès avec "Laisse les filles", "Souvenirs, souvenirs", grâce notamment à ses prestations télévisuelles où on le voit se rouler par terre, à l'image de son idole Elvis Presley, ce qui provoque l'intérêt voire l'hystérie du public adolescent qui commence à le suivre. Ses prestations scéniques sont alors émaillées de mini-émeutes, et de dégradations matérielles dans les salles où il se produit, ce qui augmente sa réputation sulfureuse. En à peine plus d'un an, Johnny a enregistré 36 chansons et vendu 1600 000 disques, il accède désormais au statut d'"idole des jeunes".

L'idole des jeunes

Il survole avec classe et aisance le phénomène que l'on appelle la vague "yéyés". C'est à cette période que son image commence à changer auprès des français, du jeune et fougueux rocker, le grand public découvre également un interprète de chansons sentimentales, doté de remarquables qualités vocales.

Ses rencontres avec Michel Berger et Jean-Jacques Goldman

Fin de la décennie 60 comme celle années 70, il enchaîne sans interruption des tubes à l'image de "La musique que j'aime," "Jésus-Christ", "Je suis né dans la rue", "Que je t'aime", "Requiem pour un fou" ou encore "Oh , ma jolie Sarah". 1985 est à marquer d'une pierre blanche, sa collaboration avec Michel Berger pour l'album "Rock 'n' Roll attitude" est un formidable succès, c'est assurément un tournant artistique qui augmente encore plus l'aura de l'artiste auprès de son indéfectible public. Des compositions comme "Quelque chose de Tennessee", "Le chanteur abandonné" et" Rock 'n' Roll attitude", marquent une étape décisive dans sa carrière.

Travaillant avec les meilleurs compositeurs, c'est tout naturellement que Johnny Hallyday se tourne vers Jean-Jacques Goldman, il lui demande alors de travailler sur son prochain album. En décembre 1986, sort l'album "Gang" qui contient toute une collection de tubes qui deviennent immédiatement des standards, inscrits à jamais dans son répertoire. "Laura", "L' envie", et "J'oublierai ton nom" sont de superbes et bouleversantes compositions, l'interprétation de ces titres lors de ses tournées fait naturellement le bonheur de tous ses fans.10 ans plus tard, les deux amis se retrouvent avec le CD "Laurada" qui contient notamment la composition "J'la croise tous les matins".

Allumer le feu

Titre incontournable dans son répertoire, "Allumer le feu", est écrit par Zazie, c'est l'un des morceaux de l'album intitulé "Ce que je sais", qui sort en janvier 1998, produit par Pascal Obispo qui lui écrit au passage la quasi totalité de la musique de l'album, tandis que les talentueux Lionel Florence et Didier Golemanas se chargent de l'écriture. Ce 41e album propose 14 compositions dont "Ce que je sais" ou encore "C'est la vie qui veut ça", à noter cependant qu'à la demande de Johnny, un quinzième titre sera retiré lors du choix final avant la sortie du CD, et reste à ce jour inédit.

De l'amour, les arènes de Nîmes et les vieilles canailles

Son 50e album studio est composé et réalisé par Yodélice. Le morceau aux sonorités rockabilly "De l'amour", se classe dès sa sortie en tête des ventes et dépasse les 300 000 copies vendues en six semaines. Le Restez Vivant tour, débute en janvier 96 et va se dérouler sur plusieurs mois avec comme point d'orgue, 3 jours après l'attentat de Nice, son interprétation dans les arènes de Nîmes en guise de final, de la chanson de Jacques Brel "Quand on a que l'amour". A la fin de sa bouleversante interprétation, le public entame alors la Marseillaise dans une atmosphère unique de communion.
L' été dernier, il était aux côtés de ses amis d'enfance, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc pour une tournée qui rassembla plusieurs dizaine de milliers de personnes à travers la France.

Écoutez la webradio 100 % Johnny Hallyday