Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday : les Landais se souviennent

mercredi 6 décembre 2017 à 20:16 Par Valérie Mosnier, Faustine Mauerhan, Hajera Mohammad et Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Gascogne et France Bleu

Depuis l'annonce de la mort de Johnny Hallyday, dans la nuit de mardi à mercredi, les réactions et les hommages se succèdent. Des Landais se souviennent aussi du passage de la star, venue faire plusieurs concerts dans le département.

Johnny Hallyday est venu plusieurs fois en concert dans les Landes, notamment le 18 juillet 2006 à Saint-Martin-de-Seignanx
Johnny Hallyday est venu plusieurs fois en concert dans les Landes, notamment le 18 juillet 2006 à Saint-Martin-de-Seignanx © Maxppp - SALVAT philippe

Landes, France

C'est un monstre, une légende de la chanson qui s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi. Johnny Hallyday est mort à 74 ans, d'un cancer du poumon. Depuis l'annonce de son décès, c'est une pluie d'hommages, depuis le communiqué de sa femme, Laeticia, au cœur de la nuit : "J'ai perdu plus qu'un ami, j'ai perdu mon frère" déclare Eddy Mitchell. "C'est un peu comme si Paris perdait sa tour Eiffel" a de son côté déclaré l'ancien candidat socialiste à la présidentielle, Benoît Hamon. Et pour le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, Johnny Hallyday est maintenant "au Panthéon de la chanson, où il rejoint les légendes du rock et du blues qu'il aimait tant".

Un homme "beau, impressionnant, simple"

Dans les Landes aussi, on se souvient et on rend hommage au chanteur. Jean-Claude et Marie-Françoise Bourdier l'ont bien connu. Ce couple de Campet-et-Lamolère était propriétaire de La boutique des stars à Mont-de-Marsan, il y a quelques années. Il y en avait quatre du même genre en France, toutes imaginées par Johnny en personne. Les fans pouvaient y trouver tous les blousons en cuir et autres accessoires pour s'habiller comme leur idole. Mais pour Jean-Claude Bourdier, c'est surtout un ami qui s'en va. Il connaissait personnellement le chanteur. Et d'ailleurs, il a pas mal de souvenirs chez lui.

"Il était différent de l'image qu'on donnait de lui" (Marie-Françoise Bourdier, ancienne propriétaire de La boutique des Stars à Mont-de-Marsan)

Jean-Claude les montre fièrement : "une dédicace qu'il nous a faite sur une photo, elle a plus de trente ans. Et puis un disque de platine et un disque d'or", donnés par Johnny en personne. Marie-Françoise, elle, se rappelle de leur première rencontre en 1986. Elle se fait grâce à un ami commun, le manager de la star à l'époque. Et sa première impression en voyant Johnny : "il était beau, impressionnant...et ce que je retiens de lui, c'est sa douceur, sa façon de bien parler."

Jean-Claude Bourdier et Marie-Françoise Bourdier, anciens commerçants à Mont-de-Marsan, ont connu personnellement Johnny Hallyday. - Radio France
Jean-Claude Bourdier et Marie-Françoise Bourdier, anciens commerçants à Mont-de-Marsan, ont connu personnellement Johnny Hallyday. © Radio France - Hajera Mohammad

Il a marqué toute une génération

A Dax, c'était le sujet de conversation sur le marché, ce mercredi matin. "Tout le monde a fredonné du Johnny. Il a marqué toute une génération, moi y compris qui suis beaucoup plus jeune" raconte Jean-Christophe. Le patron de la Guitoune, le café des halles a eu la chance de le voir en concert aux arènes de Dax : "Ça m'a impressionné de voir qu'un chanteur pouvait rassembler autant de personnes, toutes les générations de 10 ans à 80 ans." Le sujet est aussi abordé chez Christine et André, bouchers : "C'est notre génération, notre jeunesse... C'était une figure emblématique de tous ces chanteurs et il restera tout le temps. Je pense que Johnny Hallyday, dans 20 ans on chantera encore ses chansons... C'était Johnny..."

De son côté, le maire de Mont-de-Marsan et président de Mont de Marsan Agglo, Charles Dayot écrit dans un communiqué : "Au lendemain du décès de Jean d'Ormesson, un monstre sacré de la chanson française, Johnny Hallyday, nous a quitté. Nous pensions qu'ils étaient immortels pour l'un, éternel pour l'autre. Cela n'est pas sans rappeler, par effet miroir, les mêmes circonstances des disparitions d'Edith Piaf et de Jean Cocteau, il y a plus de 50 ans. Nous avons tous quelque chose de Johnny..."

L'hommage clin d’œil des pompiers Landais

Plusieurs dates dans les Landes depuis les années 60

Johnny Hallyday, c'est 100 millions de disques vendus en presque 60 ans de carrière, des milliers de concerts donnés à travers la France. Il était monté sur scène à de nombreuses reprises dans les Landes. La dernière fois c'était en 2006 à Saint-Martin-de-Seignanx. Des concerts ont été donnés aussi à Dax, Mont-de-Marsan et Biscarrosse dans les années 80 et 90. Mais, Johnny Hallyday s'est aussi produit près d'une dizaine de fois dans le département dans les années 60 et 70 à Mont-de-Marsan, Hossegor, ou encore Soustons.

Des moments qui ont marqué, à vie, de nombreux Landais comme Max Banquet, aujourd'hui adjoint au maire de Mimizan, qui garde encore dans sa mémoire le souvenir précis de ce concert de 1972 donné à Mont-de-Marsan, sous un chapiteau : "On s'était précipité pour aller le voir, j'avais 23 ou 24 ans, c'était un événement ! Quand on l'a vu sur scène, en vrai comme on dit, c'est dingue ! Il avait un costume en satin bleu, à l'époque il transpirait beaucoup et il avait le pantalon trempé de la ceinture jusqu'aux pieds... La chemise et le veston, je vous pas ! C'est un souvenir impérissable, c'est sûr !"

Un Johnny Hallyday en sueur et parfois aussi un petit peu violent. Il avait la réputation de casser le matériel se souvient de l'ancien maire de Soustons Jean-Yves Montus. Soustons où Johnny s'était rendu en 1974, un concert dans les arènes. "Quand il allait dans les salles comme ça, il avait la fâcheuse tendance à casser des chaises sur scène... C'était une période où c'était un peu "hard" et pour des petites villes de province, comme Soustons, on se faisait un peut de soucis, et finalement ça s'est très bien passé", raconte Jean-Yves Montus.

C'est l'été que l'on pouvait voir Johnny dans la région. Il est passé quatre fois à Hossegor, notamment en 1963, 1967 et 1969 au Casino dirigé alors par Jean-Louis Barrière : "Ça soulevait un enthousiasme particuliers, les billets s'arrachaient en quelques heures. Je pense qu'il y a eu deux personnes qui ont soulevé cet enthousiasme au Casino d'Hossegor c'est Johnny Hallyday et Jacques Brel."