Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Johnny Hallyday rêvait de faire les 24 Heures du Mans

mercredi 6 décembre 2017 à 5:44 Par Marie Mutricy, France Bleu Maine

L'idole des jeunes décédée dans la nuit de mardi à mercredi avait toujours rêvé de participer aux 24 Heures du Mans. Johnny Hallyday y avait donné un concert en plein air en 1967. C'est son fils, David Hallyday, qui a finalement concouru cinq fois au Mans.

Johnny Hallyday en concert à Antarès au Mans le 11 juin 2013
Johnny Hallyday en concert à Antarès au Mans le 11 juin 2013 © Maxppp - Olivier BLIN

Le Mans, France

Nous sommes le 11 juin 1967. L'idole des jeunes déchaîne déjà les foules... Sur le circuit des 24 Heures du Mans, les reporters le suivent alors que Johnny Hallyday admire la voiture de Jo Schlesser. "Conduire une voiture grand tourisme et puis conduire ces voitures-là, y'a vraiment une différence" explique le rockeur. "C'est comme chanter en amateur et chanteur professionnel, c'est pareil" analyse Johnny Hallyday. Le reporter répond alors : "Alors vous êtes un chanteur professionnel et un coureur amateur ?". Et Johnny de sourire : " Voilà c'est ça. Pour le moment...". Le chanteur mort dans la nuit de mardi à mercredi avait donné un concert pendant la célèbre course sarthoise.

"Les commissaires de course ne savaient plus où donner de la tête" écrit Le Maine Libre le 8 juin 1967. Le journal raconte qu'après son concert à la Rotonde, en mars 1980, Johnny Hallyday annonce une participation à l'édition de 1981. Le 12 mars 1980, il va même faire quelques tours du circuit au volant de sa Porsche personnelle. Mais le chanteur ne prendra jamais le volant comme pilote de course.

Johnny Hallyday avec Henri Chemin, Guy Ligier et Jo Schlesser aux 24H du Mans en 1967 - Aucun(e)
Johnny Hallyday avec Henri Chemin, Guy Ligier et Jo Schlesser aux 24H du Mans en 1967 - Archives ACO

Johnny présent au départ du Bol d'Or au Mans

Nous sommes au milieu des années 70. Passionné de moto, Johnny assiste au départ du Bol d'Or. Il en profite pour faire un tour du circuit Bugatti en marge de la compétition. La suite c'est Hervé Guyomard, l'historien de l'Automobile Club de l'Ouest, qui nous la raconte : " Je me souviens qu'à la fin de ce tour de circuit, il avait confié à la direction de course qu'il était très perturbé parce que les spectateurs l'avaient tellement sifflé, hué, applaudi. Il ne savait pas très bien comment il devait prendre cela et je me souviens qu'il nous avait dit "je me demande ce qui serait passé si j'étais tombé". Et cela l'avait perturbé au point que, oubliant qu'il avait son casque, il s'était précipité sur son assistant qu'il avait voulu embrasser et il l'avait à moitié assommé!"

Hervé Guyomard, l'historien de l'ACO, nous raconte comment Johnny a failli assommer son assistant, involontairement

Johnny Halliday avec Henri Chemin, le patron de la compétition chez Ford France, au pesage des 24H du Mans en 1967 - Aucun(e)
Johnny Halliday avec Henri Chemin, le patron de la compétition chez Ford France, au pesage des 24H du Mans en 1967 - Archives ACO

Le rêve de Johnny réalisé par son fils, David Hallyday

C'est en fait son fils, David Hallyday, qui réalisera ce rêve en juin 2003, comme le raconte ce reportage de France 2 :

David Hallyday a participé aux 24 Heures du Mans à cinq reprises entre 2003 et 2014.