Médias – People

L'oeil du web - Pascal Olmeta critiqué pour une chasse à l'éléphant

Par Thomas Séchier et France Bleu, France Bleu mercredi 19 octobre 2016 à 22:32

Pascal Olmeta et son guide posent devant l'éléphant qu'ils viennent d'abattre, au Zimbabwe
Pascal Olmeta et son guide posent devant l'éléphant qu'ils viennent d'abattre, au Zimbabwe © Radio France - Christophe Morio (capture d'écran Youtube)

L'ancien gardien de but de l'OM abat un éléphant en se faisant filmer. Un journaliste de CNN pris dans une rafale de tirs à Mossoul. Des joueuses de foot qui poussent une ambulance embourbée sur le terrain.

C'est l'oeil du web, une chronique à retrouver chaque matin 5h40 mais pas seulement sur France Bleu.

Décidément, Internet a de la mémoire. C'est que constate à ses dépens l'ex-gloire du foot Pascal Olmeta, au coeur d'une polémique à cause d'une vieille vidéo qui ressurgit. Une vidéo où on le voit tuer fièrement un éléphant au Zimbabwe.
Ce qui est étonnant, c'est qu'elle en ligne depuis 2012 sur Youtube mais personne ou presque ne l'avait vue. Jusqu'à ce qu'un site spécialisé dans l'actu animalière ne la déniche.
On voit Pascal Olmeta et son guide abattre un éléphant et se congratuler autour du cadavre.
Une vidéo qui choque les internautes alors que depuis quelques jours, ce sont les photos d'un autre ancien champion, Luc Alphand, qui provoquent le dégout.
On voit l'ancien skieur prenant la pose tout sourire, devant des trophées de chasse : des têtes d'ours, de mouflon et de buffle tués dans un safari en Russie.
La Fondation Brigitte Bardot réagit et dénonce des pratiques scandaleuses.

Un journaliste de CNN pris dans une rafale de tirs

En Irak, ce sont les hommes qui doivent éviter les balles, et un journaliste de CNN vient d'en faire l'expérience.
Nick Paton Walsh est l'envoyé spécial de la chaine américaine sur la route de Mossoul, que l'armée irakienne tente de reprendre aux djihadistes de l'Etat Islamique.
Le journaliste est en train d'enregistrer son reportage, mais on entend des tirs au loin. Il se baisse pour se protéger, en continuant de parler, avant que les tirs ne redoublent d'intensité. Nick Paton est alors obligé de s'interrompre et d'aller se mettre à l'abri contre une voiture. Il est sain et sauf mais ça nous donne une idée de ce que vont vivre les habitants de Mossoul dans les prochaines semaines.

Un match de foot interrompu pour évacuer... une ambulance

Entre Nimes et Toulouse, rien ne s'est passé comme prévu dimanche dernier. L'affiche de la D2 féminine a du être interrompue pendant 45 minutes. Les joueuses ont du pousser une ambulance qui s'était embourbée sur le terrain !
Une ambulance venue pour prendre en charge une joueuse blessée, sauf qu'il pleut et que l'herbe est gorgée d'eau. Impossible de repartir !
Un spectateur immortalise alors ce moment cocasse où les joueuses des deux équipes mettent toutes leurs forces pour pousser le véhicule. Même l'arbitre de touche donne un coup de main ! A force de persévérance, l'ambulance parvient enfin à avancer.
Et comme tout est bien qui finit bien, la Toulousaine blessée a repris connaissance. On oubliera vite que son équipe a perdu 2 buts à 1.

Partager sur :